L'Île-d'Anticosti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anticosti.
L'Île-d'Anticosti
Baie Ellis
Baie Ellis
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Côte-Nord
Comté ou équivalent Minganie
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Jean-François Boudreault
2013 - 2017
Constitution 1er janvier 1984
Démographie
Gentilé Anticostien, Anticostienne
Population 237 hab. (2014)
Densité 0,03 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 30′ 00″ N 63° 00′ 00″ O / 49.500005, -63.000005 ()49° 30′ 00″ Nord 63° 00′ 00″ Ouest / 49.500005, -63.000005 ()  
Superficie 792 316 ha = 7 923,16 km2
Divers
Fuseau horaire -5
Indicatif 418/581
Code géographique 24 98020
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
L'Île-d'Anticosti

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
L'Île-d'Anticosti

L'Île-d'Anticosti est une municipalité du Québec située dans la MRC de la Minganie sur la Côte-Nord[1]. Le territoire de la municipalité couvre la totalité de l'île d'Anticosti. La majorité de sa population habite le village de Port-Menier.

Le principal attrait de la municipalité est la pourvoirie Sépaq Anticosti et le parc national d'Anticosti situé au centre de l'île.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Île d'Anticosti.

En mars 1680, l'île devient une seigneurie et est confiée à l'explorateur français Louis Jolliet. Puis, de 1763 jusqu'à la Confédération canadienne, la propriété de l'île fut partagée entre la province du Bas-Canada et la colonie de Terre-Neuve. En 1854, la seigneurie est abolie.

Par la suite, l'île passe aux mains de plusieurs intérêts particuliers. Pendant ce temps, en 1882, on procéda à l'érection canonique d'une paroisse qui prendra le nom de Notre-Dame-de-l'Assomption. Quelques villages sont fondés dont l'Anse-aux-Fraises, la Baie-des-Anglais et la Baie-du-Renard.

Henri Menier, un chocolatier français, fait l’acquisition de l’île en 1895,[2]. Il fait transporter sur l’île des cerfs de Virginie, des renards à fourrure, des bisons afin d’y créer une réserve de chasse destinée à l’élite internationale[3]. En 1900, Menier fonde Baie-Ellis qui deviendra Port-Menier. Le village se trouve le long de la plage et il y construit un quai de 1 000 mètres[2]. La création d'une entité municipale sur l'île remonte seulement à 1902. Auparavant, le territoire était sous la juridiction du comté de Saguenay. À cette époque, aucun conseil municipal n'existait.

Le 15 décembre 1974, l'île est achetée de Power Corporation par le gouvernement du Québec.

En 1984, la municipalité de l'Île-d'Anticosti est constituée.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de l'île varie tout au long de l'année, le tourisme entourant les activités de plein-air amenant des habitants saisonniers. La population permanente est cependant évaluée à environ 250 habitants.

Les renseignements démographiques suivants concernent l'île entière (dont la localité de Port-Menier) et sont les plus récents disponibles auprès de Statistiques Canada.

1996 2001 2006 2011
263 266 281 240


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Municipalité de L'Île-d'Anticosti - Répertoire des municipalité du Québec, ministère des affaires municipales et des régions, consulté le 11 février 2007
  2. a et b Sépaq, « Portrait du parc », Parc national d'Anticosti, Gouvernement du Québec,‎ 2010 (consulté le 2010-03-08)
  3. Lionel Lejeune, Époque des Menier à Anticosti, 1895-1926, Éditions JML, Saint-Hyacinthe (Canada),‎ 1987 (ISBN 2-89234-029-2, lire en ligne)
    Essai de colonisation

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Golfe du Saint-Laurent Rose des vents
Golfe du Saint-Laurent N Golfe du Saint-Laurent
O    L'Île-d'Anticosti    E
S
Golfe du Saint-Laurent