L'Île-Dorval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dorval (homonymie).
L'Île-Dorval
Tableau par Frances Anne Hopkins, 1866
Tableau par Frances Anne Hopkins, 1866
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Gisèle Chapleau
2013 - 2017
Constitution 1er janvier 2006
Démographie
Population hab. (2014[1])
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 25′ 57″ N 73° 44′ 29″ O / 45.432469, -73.741382 ()45° 25′ 57″ Nord 73° 44′ 29″ Ouest / 45.432469, -73.741382 ()  
Superficie 18 ha = 0,18 km2
Divers
Fuseau horaire EST ( UTC-5 )
Indicatif +1 514
Code géographique 66092
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir sur la carte administrative de Montréal
City locator 14.svg
L'Île-Dorval

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
L'Île-Dorval

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
L'Île-Dorval

L'Île-Dorval est une municipalité sur une île du Lac-Saint-Louis au Québec (Canada), faisant partie de l'agglomération de Montréal. Elle a été fusionnée à Montréal en 2002 puis s'en est séparée le . Durant la fusion, elle faisait partie de l'arrondissement Dorval–L'Île-Dorval. Elle s'étend sur la totalité de l'Île Dorval qui se trouve environ à un demi-kilomètre en face de la côte Sud de l'Île de Montréal.

Un étrange statut[modifier | modifier le code]

La municipalité est une curiosité du point de vue administratif. Elle a le statut de ville mais ne comptait au recensement de 1996 que deux habitants permanents. C'est ainsi qu'elle est à la fois par la surface et le nombre de ses habitants la municipalité la plus petite du Canada. En 2001 le nombre d'habitants était même tombé à zéro. Mais comme en vertu du droit électoral de la province de Québec non seulement les habitants mais aussi les propriétaires fonciers ont le droit de vote dans les affaires municipales, cinquante électeurs étaient enregistrés en 2004[2].

Le 1er janvier 2002, 27 municipalités ont fusionné avec Montréal, dont aussi L'Île-Dorval. Dès 2003 le Parti libéral du Québec arrivé au pouvoir promettait d'annuler ces fusions municipales. Le 20 juillet 2004 des référendums eurent lieu dans 22 anciennes municipalités. Les électeurs enregistrés dans L'Île-Dorval se prononcèrent par 37 voix contre 12 pour la séparation[3]. En conséquence, le 1er janvier 2006, la municipalité fut rétablie.

L'île, sur laquelle se trouvent plusieurs dizaines de maisons de campagne, est reliée par un traversier (bac) à la ville de Dorval.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Profil du recensement », sur Statistique Canada
  2. Code électoral de la province du Québec
  3. Tableaux des votes dans la province du Québec

Référence de traduction[modifier | modifier le code]

Agglomération de Montréal


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Dorval,
Fleuve Saint-Laurent
Rose des vents
N
O    L'Île-Dorval    E
S
Fleuve Saint-Laurent

Sources[modifier | modifier le code]