L'Étendard (train)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Étendard.
Étendard
L'Étendard était tracté par une locomotive de type CC6500
L'Étendard était tracté par une locomotive de type CC6500

Type
Pays Drapeau de la France France /

Drapeau de l'Espagne Espagne

Départ Paris Austerlitz
Terminus Bordeaux /

Irun

Exploitant SNCF
Premier jour de circulation 29 septembre 1968
Dernier jour de circulation 00 00 1990
Matériel mis en jeu
  • Loc: CC 6500 (1971-1984)
  • Voiture: Voiture Grand Confort (1971-1984)
écartement 1435 mm
électrification 1500 V continu

L'Étendard était un train express qui reliait Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, de 1968 à 1990.

De 1971 à 1984, l'Étendard était un train Trans-Europ-Express de première classe, qui circulait sur une grande partie de la ligne à la vitesse de 200 km/h.

Parcours[modifier | modifier le code]

L'Étendard empruntait les 583 km de la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean de bout en bout. Il circulait tous les matins du lundi au samedi dans le sens Paris - Bordeaux, et tous les soirs du dimanche au vendredi dans les sens Bordeaux - Paris.

De 1973 à 1975, l'Étendard fut prolongé à Irun dans le sens Paris - Bordeaux et amorcé à Hendaye dans le sens Bordeaux-Paris, tous les jours durant l'été et une fois par semaine le reste de l'année.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Étendard fut lancé en 1968 comme Rapide sur la relation Paris - Bordeaux. En 1971, un autre train, l'Aquitaine, fut lancé sur le parcours de sens inverse (Bordeaux - Paris le matin, Paris - Bordeaux le soir). La même année, l'Étendard devint un Trans-Europe-Express, destiné à la clientèle d'affaires qui se tournait de plus en plus vers la concurrence aérienne.

Comme la plupart des autres liaisons Trans-Europe-Express, celle-ci disparut en 1984, et l'Étendard redevint un Rapide, ouvert aux deux classes. En 1990, la mise en service du TGV sur la relation Paris - Bordeaux, après l'ouverture de la ligne à grande vitesse Atlantique, marqua la fin de l'Étendard.

Composition[modifier | modifier le code]

L'Étendard était généralement remorqué par une locomotive électrique CC 6500, au bout de laquelle était fixée une plaque portant l'inscription « Étendard ». Il était composé de douze puis (à partir de 1973) dix voitures Grand Confort de la SNCF, arborant une livrée rouge, orange, gris clair et gris foncé. Il comptait en outre une voiture-restaurant de la Compagnie internationale des wagons-lits.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Traduction[modifier | modifier le code]