L'Équipage en folie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Star Trek (série télévisée).

L'Équipage en folie (The Naked Time) est le quatrième épisode de la première saison de la série télévisée Star Trek.


Synopsis[modifier | modifier le code]

L’USS Enterprise entre en orbite autour de la planète Psi 2000, un monde semblable à la Terre dans un passé lointain, pour observer l’inéluctable désintégration de la planète. Spock et le sous-lieutenant Joe Tormolen sont téléportés en combinaison spéciale dans un laboratoire sur la surface gelée, afin d’enquêter sur la mort horrible et suspecte des scientifiques de ces lieux. Par imprudence, Tormolen retire le gant de sa tenue protectrice pour se gratter le nez, ignorant qu’il vient d’être exposé à une substance toxique.

La mission d’exploration revient. Brusquement, Tormolen est frappé d’angoisse. L’état fébrile de Tormolen s’aggrave. Assis dans le mess, dans un état de dépression aggravée, Tormolen retourne le couteau contre lui, Sulu et Riley tentent de le désarmer mais en vain. Tormolen tombe sur son couteau ; Mc Coy et l’infirmière Christine Chapel ne peuvent le sauver.

La détérioration de Psi 2000 s’accélère, comme celle de l’équipage. Riley et Sulu, en service à la timonerie, montrent des signes d’infection. Ils deviennent lents à faire les corrections orbitales nécessaires. Sulu abandonne les commandes dans le but de faire des exercices et Riley devient insolent et insubordonné envers Spock. Maintenant, Sulu se prend pour un mousquetaire et arpente les coursives du vaisseau avec un fleuret pointu (sans mouche). De plus en plus fou, Sulu débarque sur la passerelle, prenant Nyota Uhura pour sa gente demoiselle, avant que Spock ne le neutralise avec une prise vulcaine.

La planète convulse, mais les commandes ne répondent plus. Sans énergie, l’Enterprise est à vingt minutes de sa propre destruction et la contagion continue à se répandre dans tout l’équipage. Même Spock perd totalement le contrôle de ses émotions…

Scotty découvre que les moteurs ont été éteints. Un redémarrage normal demanderait au moins trente minutes. L’Enterprise descend maintenant dans la haute atmosphère de Psi 2000 et n’est plus qu’à huit minutes de sa destruction. Un redémarrage à froid avec un contrôle d'implosion matière-antimatière est possible, mais il requiert toute l’attention de Spock. Pendant ce temps, McCoy a finalement trouvé un remède à l'épidémie.

L’implosion est un succès, mais avec un effet imprévu. En effet, l’Enterprise a été projeté dans le temps, trois jours avant son arrivée sur Psi 2000. Décidant de ne plus revenir sur cette planète, Kirk ordonne un changement de cap.

Citations[modifier | modifier le code]

Sur la planète, découvrant des cadavres, l'officier Tormolen à Spock : « Un homme a gelé en prenant une douche avec tous ses vêtements... ».

Scotty : « À moins que vous ne commenciez à vous laver avec vos vêtements, mes moteurs peuvent nous tirer de n'importe quoi... »

Spock : « Je garde le contrôle de mes émotions... Je grade le contrôle de mes émotions... »

Kirk malade : « L'amour. On est bien mieux sans et je suis bien mieux sans. Ce vaisseau ne m'a pas permis de vivre ma vie. Je dois le quitter. »
Kirk, reprenant le contrôle de soi, à l'amour de sa vie, l’Enterprise : « Jamais je ne te perdrai... Jamais. »

Thèmes et Valeurs[modifier | modifier le code]

  • La lutte de l'homme contre son animalité.
  • Premier voyage dans le temps.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le premier jet du script de L'Équipage en folie fut livré le 23 juin 1966. La version finalisée le 28 juin avec des pages réécrites datées des 1er juillet et 5 juillet. Le tournage eut lieu début juillet. À l’origine, l’épisode devait être en deux parties. La première partie devait se terminer par un « cliffhanger » avec l’Enterprise remontant le temps. La fin fut changée pour en faire un épisode isolé. La deuxième partie devait être alors Tomorrow is Yesterday , lui-même transformé plus tard en un seul et unique épisode.

Le scénario de Black est l’une des pierres angulaires de la série, puisse qu’il nous livre ici des informations importantes sur le caractère des personnages. L’antagonisme intérieur de Spock entre sa part humaine et sa part vulcaine, mais aussi le conflit qui habite Kirk entre son désir d’une vie normale et son amour passionné pour son vaisseau.

L'Équipage en folie regorge de moments cultes, il reste par ailleurs l’un des épisodes favoris projetés lors des conventions. Les fans applaudissent quand Kirk parle à son vaisseau en lui disant que jamais il ne le perdra, ils reprennent en chœur la réplique culte de Riley : « Have no fear, O'Riley's here! » et chantent avec lui la chanson I'll Take You Home Again, Kathleen. Ils vont même jusqu’à imiter le son spécifique du virus quand il passe d’une personne à l’autre. Mais au-delà du one man show Riley, la scène la plus mémorable demeure celle de Sulu torse nu, brandissant un fleuret dans les corridors du vaisseau.

À l’origine Black avait planifié que Sulu devait se prendre pour un samouraï et brandir non pas un fleuret, mais un katana. George Takei parvint à le convaincre que cela véhiculait bien trop de stéréotypes raciaux. Le katana fut alors remplacé par le fleuret et le samouraï est devenu mousquetaire, donnant à la séquence un parfum baroque, drôle et totalement inédit. George Takei prit très au sérieux cette scène, au point de prendre des leçons d’escrime avec M. Faulkner qui était le chorégraphe des combats dans Les Aventures de Robin des Bois avec Errol Flynn. Pour l’occasion il affina aussi sa musculature. Sur le plateau, entre les scènes, Takei continuait à s’entraîner à l’épée. Il y mettait tant de conviction qu’il inquiétait ses propres partenaires. Il manqua de percer le nez de James Doohan par accident et durant le tournage de la scène sur la passerelle, toucha William Shatner à la poitrine. George Takei a toujours déclaré que cet « enthousiasme » n’était que purement de la pratique. L'Équipage en folie reste pour lui un excellent souvenir de tournage et l’un de ses épisodes favoris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Épisode précédent produit :
Ils étaient des millions
Épisodes de Star Trek
Saison 1
Épisode suivant produit :
Charlie X
Épisode précédent diffusé:
Où l'homme dépasse l'homme
Épisode suivant diffusé :
L'Imposteur