L'Écho de la timbrologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Écho de la timbrologie est un magazine mensuel français sur la collection des timbres-poste et les collections liées (marcophilie, carte postale en particulier). Le magazine a pour sous-titre « La tribune des philatélistes ».

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier numéro est paru le 15 novembre 1887[1] et a été publié à 5 000 exemplaires par Edmond Frémy, alors installé à Douai (Nord). Edmond Frémy fit imprimer son bulletin par l'imprimerie de la famille Yvert à Amiens, alors dirigé par le maître imprimeur et philatéliste Théodule Tellier. En 1890, la maladie empêche Frémy de continuer la rédaction de L'Écho que reprend Tellier.

En 1895, l'associé de Tellier, Louis Yvert, décide de consacrer son énergie d'entrepreneur dans la philatélie. Yvert devient le rédacteur en chef de L'Écho de la timbrologie qui est désormais accompagné par la publication d'un catalogue de timbres.

La revue est dirigée par des descendants de Louis Yvert : Pierre Yvert dans les années 1930, le fils de celui-ci Jean en 1955. Christophe, actuellement.

Le magazine est actuellement publié par une société à responsabilité limitée (SARL) du même nom et dont le siège est à Amiens et la rédaction dans le IXe arrondissement de Paris. L'impression est réalisée par l'imprimerie Yvert. Son directeur de la publication est Benoît Gervais.

Atout Timbres[modifier | modifier le code]

Depuis 1996, paraît un magazine rattaché au groupe de l'Écho de la timbrologie et dénommé Atout Timbres. D'un prix de vente peu élevé (actuellement 1,90 €), il s'en tenait lors de sa création aux illustrations en noir mais est édité désormais en couleurs. Il était au départ destiné aux jeunes, et présente dans chaque numéro un article d'initiation sur l'une des spécialités de la philatélie, ainsi que de nombreuses informations sur les nouveautés. Mais sa formule a séduit nombre de collectionneurs adultes, si bien que sa rubrique d'annonces est étoffée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reproduction de la première page du premier numéro, Philatelistes.net ; page consultée le 20 septembre 2009.