Lévrier hongrois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lévrier hongrois
Image illustrative de l'article Lévrier hongrois

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Région d’origine
Région Drapeau de la Hongrie Hongrie
Caractéristiques
Taille M 65-70 cm, F 62-67 cm
Poil Court, serré, dur
Robe Toutes couleurs admises, sauf bleu, bleu et blanc, brun, louvet, noir et feu; tricolore
Tête Forme un coin à base assez large; stop marqué.
Yeux Grandeur moyenne, foncés. Expression vive et intelligente
Oreilles Assez grandes, repliées en rose, tissu épais; dressées seulement si le chien est attentif
Queue Longue, forte, épaisse, tombante et légèrement recourbée. Se redresse en action.
Caractère Réservé, sans être timide, éveillé, intelligent
Nomenclature FCI
  • groupe 10
    • section 3
      • no 240

Le lévrier hongrois ou Magyar Agar est originaire de Hongrie. La Fédération cynologique internationale le classe dans le groupe 10, lévriers, section 3, standard n° 240. Il est utilisé comme chien de chasse et de poursuite à vue avec un odorat qui est aussi très développé. Dans les courses de lévriers, il est plus rapide que le Greyhound sur certaines distances. C'est aussi un excellent chien de compagnie et un très bon gardien.

Description[modifier | modifier le code]

Le Magyar Agar est un lévrier élégant dont la conformation laisse deviner la puissance. Il possède une ossature solide et une belle musculature. La longueur du corps dépasse légèrement la hauteur au garrot.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tout au long de leur voyage de plus de 4 siècles, les Lévriers asiatiques qui accompagnaient les Magyars (peuple de cavaliers nomades originaire de la mer Caspienne) se sont reproduits avec des descendants des Vertragi celtes, des Sloughis et des Tazis appartenant aux populations rencontrées. Ces chiens poursuivaient et capturaient le gibier rencontré lors de la recherche de nouveaux pâturages pour les troupeaux. Au IXe siècle, la sédentarisation des Magyars sur les plaines du Danube (Hongrie) a fixé le type et donné naissance au Magyar Agar actuel. Ce chien n’a jamais été réservé à l’aristocratie. Il était aussi le chien de ferme des agriculteurs. Il y avait alors deux types, un grand et un plus petit connu en Hongrie comme « l’attrapeur de lièvre ».

Au XIXe siècle, on l'a croisé avec différents lévriers (principalement avec des Greyhounds), pour augmenter sa rapidité.

Les deux guerres mondiales et l’interdiction de chasser à vue sur les lièvres prise en 1944 ont failli faire disparaitre la race.

Dans les années 60, les courses de chiens reviennent à la mode. Les Hongrois réalisent que l’ancien type du Magyar Agar est en train de disparaître au profit d’un type plus rapide, à la conformation plus puissante, plus proche de celle du Greyhound.

Ne voulant pas voir leur race devenir un « sous-produit de Greyhound », ils l'ont reconstituée à partir d’éléments retrouvés dans les fermes isolées, et sélectionnés en fonction de leurs qualités de chasseurs et de gardiens.

En 1971, la FCI reconnaît la race, étape qui marque un regain d'intérêt pour le type originel, aussi bien en Hongrie que partout ailleurs en Europe. En 1972, on recensait 320 Magyars Agar en Hongrie. En 1986, un premier lévrier hongrois (Vera Arpadhazi) est importé en France.

En Hongrie, on distingue le chien (garde des troupeaux) appelé "Kutya", du Lévrier (chasseur) nommé "Agár".

En France :

1986, Christophe CARRIER devient le premier propriétaire français de lévrier hongrois (Vera Arpadhazi).

1987, les premiers Magyars Agar naissent sous l’affixe « de l’Herm de Mercouar ».

1999, Catherine et Patrice JEANNIN deviennent les propriétaires du multi-champion Kalandvadaz Fürkész qui devint un ambassadeur important de la race en Europe.

2001, une portée de Irina de l’Herm de Mercouar et de Kalandvadaz Fürkész née sous l’affixe « de l’Herm de Mercouar ». Elle est très homogène et de grande qualité : Séréna, Sarah, Sigfried, Siker et Sipoly II.

2004, importation de 4 chiots de l’élevage hongrois Kucorgo Dombi : Cseresnye, Csenkesz, Csalit et Csalan.

2006, une portée de Séréna de l'Herm de Mercouar et de Kucorgo Dombi Csenkesz née sous l'affixe «de la Poterie d'en Haut ».

2007, une portée de Séréna de l'Herm de Mercouar et de Kövesd-Väraljai Becses née sous l'affixe «de la Poterie d'en Haut ».

2012, une portée de Csebèny de la Poterie d'En Haut et de Kucorgo Dombi Gyapot devrait voir le jour en octobre.

Caractère[modifier | modifier le code]

Lévrier hongrois

De nature réservée sans être timide, il est intelligent et fidèle. Il possède un instinct de garde très développé. À la chasse, il se montre infatigable, persévérant et endurant avec des qualités de coureur de fond[1].

Soins et santé[modifier | modifier le code]

C'est un lévrier robuste et rustique qui supporte des températures extrêmes.

Sport[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Le grand livre des chiens de race - Éd. De Vecchi de V. Rossi

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]