Lésions cutanées allergiques (maladie professionnelle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une lésion cutanée allergique constituant un eczéma allergique peut être reconnu, en France comme maladie professionnelle, dans certaines conditions.

Ce sujet relève du domaine de la législation sur la protection sociale et a un caractère davantage juridique que médical. Pour la description clinique de la maladie, se reporter à l'article suivant:

Article détaillé : Dermite de contact.

Législation en Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Régime général[modifier | modifier le code]

Fiche Maladie Professionnelle

Ce tableau définit les critères à prendre en compte pour qu'un eczéma allergique soit pris en charge au titre de la maladie professionnelle

Régime Général[1]. Date de création : 2 juin 1977

Tableau N° 65 RG

Lésions eczématiformes de mécanisme allergique

Désignation des Maladies Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
Lésions eczématiformes récidivant en cas de nouvelle exposition au risque ou confirmées par un test épicutané positif au produit manipulé. 15 jours Préparation, emploi, manipulation des agents nocifs limitativement énumérés ci-après :

A. - Agents chimiques Acide chloroplatinique

Chloroplatinates alcalins

Cobalt et ses dérivés

Persulfates alcalins

Thioglycolate d'ammonium

Épichlorhydrine

Hypochlorites alcalins

Ammoniums quaternaires et leurs sels, notamment dans les agents détergents cationiques

Dodécyl-aminoéthyl glycine

Insecticides organochlorés

Phénothiazines

Pipérazine

Mercapo-benzothiazole

Sulfure de tétraméthyl thiurame

Acide mercapto-propionique et ses dérivés

N-isopropyl

N-phénylparaphénylènediamine et ses dérivés

Hydroquinone et ses dérivés

Dithiocarbamates

Sels de diazonium, notamment chlorure de diéthylaminobenzène diazonium

Benzisothiazolinone-3-one

Dérivés de la thiourée

Acrylates et méthacrylates

Résines dérivées du para-tert-butylphénol et du para-tertbutylcatéchol

Dicyclohexylcarbodiimide

B. - Produits végétaux ou d'origine végétale

Produits d'extraction du pin, notamment essence de térébenthine, colophane et ses dérivés

Baume du Pérou

Urushiol (laque de Chine)

Plantes contenant des lactones sesquiterpéniques (notamment artichaut, arnica, chrysanthème, camomille, laurier noble, saussurea, EN:frullania, bois de tulipier, armoise, dahlia)

Primevère

Tulipe

Alliacées (notamment ail et oignon)

Farines de céréales

Date de mise à jour : 11 février 2003

Régime agricole[modifier | modifier le code]

Fiche Maladie Professionnelle

Ce tableau définit les critères à prendre en compte pour qu'un eczéma allergique soit pris en charge au titre de la maladie professionnelle

Régime Agricole[2]. Date de création : 16 janvier 1979

Tableau N° 44 RA

Lésions eczématiformes de mécanisme allergique

Désignation des Maladies Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
Lésions eczématiformes récidivant après nouvelle exposition au risque ou confirmées par un test épicutané positif au produit manipulé. 15 jours

Manipulation ou emploi habituels, dans l'activité professionnelle, de tous produits.

Conjonctivite aiguë bilatérale récidivant en cas de nouvelle exposition ou confirmée par un test. 7 jours
Urticaire de contact récidivant en cas de nouvelle exposition et confirmé par un test. 7 jours

Date de mise à jour : 19 janvier 1998

Données professionnelles[modifier | modifier le code]

Données médicales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tous « les tableaux du régime Général », sur Bossons futés
  2. « Tous les tableaux du régime Agricole », sur Bossons futés

Liens externes[modifier | modifier le code]