Léosthène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Léosthène (en grec ancien Λεωσθένης) est un stratège athénien de la fin du IVe siècle

Après la mort d'Alexandre, ce proche de Démosthène entreprend à l'instigation de ce dernier de libérer la Grèce de la domination macédonienne. Athènes déclenche la guerre lamiaque, reçoit des contingents d'Étolie, de Locride, de Phocide et même d'Épire, et en confie le commandement à Léosthène.

Celui-ci remporte quelques succès initiaux sur Antipater, le régent de Macédoine, lequel dispose d'effectifs inférieurs. Vaincu en Béotie, Antipater abandonne ensuite les Thermopyles et s'enferme dans Lamia en attendant les secours de Léonnat et surtout des vétérans de Cratère.

C'est au cours du siège de Lamia, lors de l'hiver 323, que Léosthène s’approche imprudemment des murs de la cité et est tué d'un jet de pierre. Il est remplacé à la tête des Grecs coalisés par Antiphile. Plutarque fait référence à lui dans les Œuvres morales[1]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Comment se louer soi-même sans exciter l’envie (en grec ancien Περί του εαυτόν επαινείν ανεπιφθόνως)