Léon Vautrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Léon Vautrin, né à Laloeuf en 1820 et mort à Frouard en 1884[1]est un architecte diplômé de l'École des beaux-arts de Nancy et de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Surnommé « l'architecte aux cent vingt églises »[1], il exerça son art principalement en Lorraine d'abord par des édifices civils puis, dans la seconde moitié du XIXe siècle, surtout par la construction d'églises, jusqu'en Chine via l'édification de la Cathédrale de Canton.

Dans son œuvre, l'architecte s'inspire essentiellement de néo-roman et néo-gothique[1], remis au goût du jour par Viollet-le-Duc.

Formation et parcours[modifier | modifier le code]

Léon Vautrin se forme au sein du cabinet d'architecture de Chartes Vivenot (1811-1873), lui-même fervent adepte de l'architecture gothique. Il devient architecte en 1851 et se met à son compte en 1853.

Relativement méconnu, il se consacre presque exclusivement à la reconstruction des églises de la Lorraine, mouvement qui était très en vogue dans la seconde moitié du XIXe siècle, il fut également architecte du diocèse de Nancy[2].

Dès lors, il réalise de nombreuses églises communales et chapelles de congrégations religieuses, aussi bien dans un style néo-roman que néo-gothique.

Il meurt accidentellement à Frouard le 11 novembre 1884.

Réalisations[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Léon Vautrin fait édifier de nombreuses églises dans les arrondissements de Château-Salins, Lunéville, Nancy, Neufchâteau, Mirecourt et Toul. On lui doit également l'ancienne gendarmerie (à l'arrière de l'église des Cordeliers de Nancy), remarquable pour la qualité de son pastiche néoclassique de 1872.

À l'étranger[modifier | modifier le code]

Le monument le plus célèbre de l'architecte reste sans conteste la Cathédrale du Sacré-Cœur de Canton (Chine), construite de 1863 à 1888.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Les noms de famille en Lorraine, Daniel Bontemps et Martine Bontemps-Litique, Éditeur Archives & Culture, (ISBN 9782911665202), 1999, page 200, consulté le 8 juillet 2014
  2. Notice de Notre-Dame de Sion

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]