Léon Théry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Théry.

Léon Théry

{{{alternative}}}

Léon Théry dans sa Brasier au Grand Prix de l'ACF 1908, à Dieppe.

Date de naissance 1879
Date de décès Mars 1909
Nationalité Drapeau de France Français
Qualité Pilote automobile

Léon Théry (1879-mars 1909[1]) est un pilote automobile français vainqueur, notamment, à deux reprises, de la coupe automobile Gordon Bennett.

Biographie[modifier | modifier le code]

Léon Théry participe en 1902 au Paris-Vienne où il fait une chute dans l'Arlberg. Il gagne en 1904 la course des Ardennes.

En 1904 toujours il est vainqueur une première fois de la coupe Gordon Bennett au Taunus, et une seconde fois le 5 juillet de l'année suivante, sur un circuit en Auvergne à parcourir quatre fois (en tout 548 km). Il est au volant d'une Richard-Brasier de onze litres et 96 chevaux. Il remporte la course – la dernière des six éditions de celle-ci – avec son mécanicien Muller, en 7 heures et 6 minutes, soit une moyenne de presque 80 km/h.

Il participe aussi sur une Brasier au grand prix de l'ACF à Dieppe, en 1908.

Théry avait mis son expérience technique et sa popularité au service de la firme Michelin, mais il décède à trente ans d'albuminurie[2]. Il est inhumé le 11 mars 1909 au cimetière du Père-Lachaise[3].

En 2005, pour le centième anniversaire de cet événement, de nombreuses manifestations sont organisées. L'administration postale édite un timbre, et la Monnaie de Paris frappe une médaille commémorative représentant Léon Théry au volant de sa Brasier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Figaro, 9 mars 1909
  2. Le Figaro, 10 mars 1909.
  3. Le Figaro, 12 mars 1909

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Édouard de Perrodil, Les Champions de l'automobile : Léon Théry, P. Dupont,‎ 1909