Léon Sazie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Léon Sazie (né en 1862 mort en février 1939) est un romancier français célèbre dans les années 1910-1915 pour son personnage de Zigomar, le roi du crime à la cagoule rouge qui dirige la bande des « Z ».

Carrière[modifier | modifier le code]

Né en Afrique du Nord, Léon Sazie commence par écrire des pièces de théâtre, Un gendre au cassoulet (1892), Bisbis de ménage (1893), Jacques l'honneur (1894). Ne trouvant pas le succès il opte pour une carrière de romancier et écrit des romans sentimentaux, des romans d'aventures et des romans policiers. En 1908 il raconte les aventures de « Martin Numa le plus grand détective du monde » dans le journal L'Œil de la police puis, en 1909, il crée le personnage qui fait sa renommée, celui de Zigomar, héros d'un feuilleton de 164 épisodes publiés dans le journal Le Matin. En 1913 la série est rééditée sous forme de fascicules chez l'éditeur Ferenczi. La popularité du personnage est telle que son effigie figurait sur du pain d'épice, des pipes ou des allumettes vendus dans les foires et autres fêtes foraines. En 1916, Sazie écrit pour son héros fétiche une nouvelle aventure, Zigomar au service de l'Allemagne.

Léon Sazie, passionné d'escrime, est connu aussi pour avoir inventé la pointe d'arrêt à trois branches, innovation qui permet d'éviter les accidents dans cette discipline.

Œuvre sélective[modifier | modifier le code]

  • La Dévorante
  • La Chanteuse au poignard
  • Les Tueurs de mannequins
  • La Belle Vampire
  • Le Domino fatal
  • La Peau du tatoué
  • Le Silence rouge
  • Ninna et Léna
  • Les Ombres de Meyerling
  • La Péniche du Danube'
  • Les Ombres qui tuent
  • Les Bourreaux invisibles
  • L'Homme aux ongles bleus
  • Le Double Mort
  • La Joie douloureuse
  • La Femme trompée
  • Secret de femme
  • Mady bijou
  • La Conquête d'une âme
  • Un double amour
  • La Reine des ranchs
  • Dick le diable, la terreur de l'Arizona
  • La Danseuse errante
  • Enfants de Paris

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]