Léon Motchane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Léon Motchane, né en 1900 à Saint-Pétersbourg (Russie) et mort en 1990, est un industriel et mathématicien français, fondateur de l'Institut des hautes études scientifiques (IHÉS) de Bures-sur-Yvette.

Biographie[modifier | modifier le code]

Léon Motchane quitte la Russie en 1918, émigre en Suisse, puis en France en 1924[1]. Il devient industriel, et Cécile DeWitt-Morette le présente dans l'après-guerre comme « un millionnaire français... une sorte de magnat de l'industrie »[2]. Pendant l'occupation, il avait participé à l'aventure des Éditions de Minuit et avait publié clandestinement sous le pseudonyme de Thimerais La pensée Patiente. À l'âge de 54 ans, il reprend ses études de mathématiques et effectue une thèse sous la direction de Gustave Choquet. Il fait le projet de créer en France un institut comparable à l'IAS de Princeton pour regrouper des mathématiciens et des physiciens de haut niveau. Il bénéficie du soutien moral du physicien américain Robert Oppenheimer, président de l'IAS et du soutien financier de plusieurs grandes entreprises privées[1]. C'est ainsi qu'il en vient à créer en 1958 l'Institut des hautes études scientifiques (IHÉS), qui s'installe au Bois-Marie à Bures-sur-Yvette en 1962[2]. Il sera directeur de l'IHÉS de 1958 à 1971[1].

Léon Motchane est le père de Didier Motchane, né en 1931. Il s'est marié avec Yvonne Paraf, directrice adjointe des Éditions de Minuit[3] à la Libération.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c site de l'IHES
  2. a et b Cécile de Will, De 1948 à nos jours, dans Les Déchiffreurs, Belin, 2008, p.49-48
  3. Histoire des Éditions de Minuit sur un site consacré à Vercors