Léon III d'Arménie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léon d'Arménie et Léon III.
Léon III
Léon III par Toros Roslin, 1250, Matenadaran (Ms. 8321).
Léon III par Toros Roslin, 1250, Matenadaran (Ms. 8321).
Titre
Roi d'Arménie
12691289
Prédécesseur Héthoum Ier
Successeur Héthoum II
Biographie
Dynastie Héthoumides
Date de naissance 1236
Date de décès 1289
Lieu de décès Sis
Père Héthoum Ier
Mère Isabelle
Conjoint Keran de Lampron
Enfant(s) Kostandin, Euphémie, Héthoum II, Zabel, Thoros III, Roupen, Zabel, Smbat, Zabel, Constantin III, Rita, Théophanu, Nersès, Oshin, Alinax

Léon III d'Arménie
Liste des souverains arméniens de Cilicie

Léon III ou Lévon III[1] (en arménien Լեւոն Գ ; 1236, † 1289) est un roi d'Arménie de 1269 à 1289, de la famille des Héthoumides. Il est fils d'Héthoum Ier de Barbaron, roi d'Arménie, et d'Isabelle d'Arménie, reine d'Arménie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le roi Léon III, la reine Keran et cinq de leurs enfants (miniature arménienne, 1272).

Il combat les Mamelouks avec son père, mais est fait prisonnier en 1266 à la bataille de Mari. Son frère Thoros est tué dans la bataille et son père doit céder des forteresses pour sa libération, en 1268. Peu après, Héthoum abdique et se retire dans un monastère. Léon se rend à la cour d'Abaqa, khan de Perse, pour se mettre sous sa protection et lui demander de le défendre contre les Mamelouks. Mais les Mongols de Perse sont menacés par leurs cousins de Djaghataï, des Mongols installés en Russie méridionale et partisans de l'islam, et ne peuvent intervenir, laissant le champ libre aux Turcs qui ravagent la Cilicie en 1275 et prennent Tarse. En 1280, Abaqa envoie une armée en Syrie, auquel se joint Léon, mais cette armée est battue à Homs. Par l'intermédiaire de Guillaume de Beaujeu, grand-maître de l'Ordre du Temple, il négocie sa soumission au gouvernement du Caire, et doit lui verser un tribut pendant dix ans.

Léon meurt le 6 février 1289 à Sis et est inhumé à Drazark.

Mariages et enfants[modifier | modifier le code]

Il a épousé le 15 janvier 1262 Keran (ou Kyr-Anna) de Lampron († 1285), fille de Héthoum IV, seigneur de Lampron. De ce mariage naissent :

  • Kostandin (1265, † jeune) ;
  • Euphémie (1266) ;
  • Héthoum II (1267, † 1307), roi d'Arménie ;
  • Zabel (1269, † avant 1273) ;
  • Thoros III (1270, † 1298), roi d'Arménie ;
  • Roupen (1272, † jeune) ;
  • Zabel (1273, † avant 1276) ;
  • Smbat (1276, † 1310), roi d'Arménie ;
  • Zabel (1276, † 1323), mariée en 1293 à Amaury II de Lusignan († 1310), seigneur de Tyr et connétable du royaume de Chypre ;
  • Constantin III (1277, † après 1308) ;
  • Rita (1278, † 1333), mariée en 1294 à Michel IX Paléologue, empereur byzantin ;
  • Théophanu (1278, † 1296), fiancée à Théodoros Ange ;
  • Nersès (1279, † 1301), prêtre ;
  • Oshin (1283, † 1320), roi d'Arménie ;
  • Alinax (1283, † 1310).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ou Léon II, certains historiens, renumérotant le prince Léon II en Léon Ier quand il fut sacré roi.

Bibliographie[modifier | modifier le code]