Léon Gérin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gérin.

Léon Gérin (17 mai 1863 - 15 janvier 1951) était le premier sociologue québécois.

Né à Québec ville au Canada-Est, fils du poète Antoine Gérin-Lajoie, il étudie au séminaire de Québec, puis fait son droit à l'Université Laval. Séjournant à Paris, il découvre sa vocation sociologique en 1886.

D'abord sténographe judiciaire, il devient secrétaire personnel du ministre Auguste-Réal Angers. À partir de 1903, il traduit les débats de la Chambre des communes du Canada. Il épouse Adrienne Walker.

Gérin accumule de nombreux documents sur la société canadienne-française et multiplie ses correspondances et ses publications. Son œuvre influencera le sociologue Georges-Henri Lévesque. Nommé président de la Société royale du Canada, il est récipiendaire de la médaille Lorne Pierce en 1941.

Il décède à Montréal au Québec à l'âge de 87 ans.

Le prix Léon-Gérin et la médaille Innis-Gérin sont nommés en son honneur. Hervé Carrier, Jean-Charles Falardeau et Jean-Philippe Warren (L'Engagement sociologique, Éditions du Boréal, 2003) ont écrit sur sa vie.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • L'habitant de Saint-Justin, 1898,
  • L'Exploitant agricole émancipé, 1937
  • Aux sources de notre histoire. Les conditions économiques et sociales de la colonisation en Nouvelle-France, 1948
  • Le Type économique et social des Canadiens. Milieux agricoles de traditions françaises, 1948
  • Quelques textes de Léon Gérin. sur le site Les Classiques des sciences sociales.

Lien externe[modifier | modifier le code]