Léon Feldhendler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Léon Feldhendler né en 1910 en Pologne mort le 6 avril 1945 est un résistant Juif polonais ; il fut interné dans le Camp d'extermination de Sobibor et fut un des artisans de la révolte le 14 octobre 1943.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant d'être déporté, il dirigea le Conseil Juif du village de Źółkiewka dans la voïvodie de Lublin. Interné à Sobibor, il prend au printemps 1943 la tête d'un petit groupe pour préparer en secret un plan d'évasion.

Le plan initial était d'empoisonner les gardes ukrainiens pour s'emparer de leurs armes mais les SS eurent vent du projet et en représailles tuèrent cinq déportés ; l'idée de mettre le feu au camp et profiter de la confusion générale fut vite abandonnée ; c'est l'arrivée fin septembre d'un officier de l'Armée rouge dans un convoi de prisonniers de guerre russes Alexander Petcherski qui réactiva le projet d'évasion ; le jour de la révolte 300 déportés s'enfuirent ; beaucoup furent tués ou sautèrent sur les mines, d'autre repris et assassinés ; une soixantaine d'entre eux survécurent.

Fin tragique[modifier | modifier le code]

Il se cache à Lublin jusqu'à la fin de la guerre. Le 2 avril 1945, il est atteint par des coups de feu tirés à travers la porte de son logement. Blessé, il s'échappe et est admis à l'hôpital Saint Vincent de Paul. Il meurt quatre jours plus tard des suites de ses blessures.