Léon-Éli Troclet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Léon-Éli J.J. Troclet (Liège, le 14 juin 1902 - Bruxelles, le 30 avril 1980) est un homme politique belge du POB puis du PSB et un militant wallon

Dessinateur industriel, il devient avocat et professeur à l'ULB. Il entre dans la Résistance en 1940-1944 et est emprisonné à la Citadelle de Huy. Il fut ministre des affaires économiques, du travail en 1945 et de la prévoyance sociale en 1945-1946, 1946-1949 et 1954-1958). Il est parfois considéré comme le père de la Sécurité sociale. Sous l'occupation allemande, il fonde avec Fernand Dehousse le Rassemblement démocratique et socialiste wallon qui va jouer un rôle dans la politique fédéraliste et progressiste après la Libération. C'est en tant que ministre qu'il participe au Congrès national wallon de 1945 où il défend la thèse de l'autonomie de la Wallonie.

Bibliographie possible[modifier | modifier le code]

l’Encyclopédie du Mouvement wallon, sous la direction scientifique de Paul DELFORGE, Philippe DESTATTE et Micheline LIBON, Charleroi, 2001, tome 3, p. 1552-1553.