Léo Collard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Collard.
Leo Collard en 1968

Léo Collard, né à Aulnois le 11 juillet 1902 et mort à Mons le 27 janvier 1981, est un homme politique belge membre du Parti socialiste.

En 1932, il est élu conseiller communal à Mons et député. Il devient échevin à la ville de Mons en 1947.

Il présida le Parti socialiste belge de 1959 à 1971, poste où il avait été précédé par Max Buset. Son successeur fut Edmond Leburton. Il fut aussi le premier bourgmestre socialiste de Mons de 1953 à 1974.

Il fut un ministre de l'instruction publique de 1954 à 1958. À partir de 1955, les mesures prises à l'encontre de l'enseignement catholique suscitèrent une levée de boucliers dans le monde catholique qui devait aboutir en 1958 à la signature du Pacte scolaire qui allait depuis régir les rapports entre l'école libre (privé) et l'école publique.

Bien que considéré comme plutôt unitariste, ses responsabilités à la tête des socialistes l'amenèrent à prendre position en faveur du fédéralisme. Il lança aussi en 1969 un appel au Rassemblement des progressistes.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Niveau local[modifier | modifier le code]

  • Conseillé communal et échevin à la ville de Mons.
  • Bourgmestre de Mons de 1953 à 1974.

Niveau national[modifier | modifier le code]

Notoriété[modifier | modifier le code]

En hommage à l'intérêt de Léo Collard pour l'enseignement, en région Mons-Borinage : des écoles communales portent son nom (à Flénu, Frameries, ...) et un complexe scolaire construit par la ville de Mons fut appelé Institut Léo Collard. Dans la région de Charleroi : une école communale porte son nom à Fontaine-l'Évêque : "Ecole communale - Léo Collard et Académie de musique".

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]