Léa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Léa (Genèse))
Aller à : navigation, rechercher

Léa (hébreu : לֵאָה) ou Lia est un personnage de la Genèse, le premier livre de la Bible. Elle est la cousine et la première femme de Jacob. Léa est la fille de Laban et la sœur de Rachel qui reste la préférée de Jacob. Léa « avait le regard terne ». Le récit biblique raconte que Dieu lui a accordé la fécondité alors que Rachel était plus aimée. Même si elle avait le regard terne, ses yeux étaient d'une pureté infinie.

Elle donna à Jacob six fils, Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Issachar et Zabulon, et une fille, Dinah. Elle est enterrée par son époux auprès duquel elle repose au tombeau des Patriarches à Hébron.

Le nom de Léa peut signifier « lionne de la sagesse » (de l'Hébreu lé àh), mais aussi « la Fatiguée » (de l'Hébreu le'ah). Le sens de « vache sauvage », issu de l'akkadien (cf. sa sœur Rachel : brebis), a aussi été suggéré ; il est alors apparenté au nom arabe Lu'ayy : petit taureau sauvage, porté par un ancêtre de Mahomet.

Léa faisait partie de ces nobles dames romaines admiratrices de saint Jérôme. Admirative, elle écoutait les leçons d'Écriture Sainte qu'il donnait à Rome. Devenue veuve, elle distribua ses biens aux pauvres  et entra dans un monastère romain dont elle devint la supérieure. Saint Jérôme lui consacrera une lettre dithyrambique. Et c'est tout ce que nous savons d'elle. ...Léa instruisait ses moniales plus par l'exemple que par les discours ; elle avait changé ses précieux habits par un rude cilice et ne mangeait que ce que mangeaient les pauvres qu'elle secourait. Son humilité était profonde et sincère, d'autant que, ayant eu une nombreuse domesticité à son service, elle voulut se considérer comme la servante de ses compagnes et encore plus la servante de Jésus-Christ...
(transcription envoyée par un internaute d'après la lettre de saint Jérôme à Marcella - vie de sainte Léa, veuve)
Commémoraison de sainte Léa, veuve romaine, dont saint Jérôme a loué les vertus et le passage à la vie en Dieu, vers l’an 303. Martyrologe romain

Bibliographie[modifier | modifier le code]