László Weiner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Weiner.

László Weiner

Description de l'image  defaut.svg.
Naissance
Szombathely, Drapeau de la Hongrie Hongrie
Décès
Camp de travail de Lukov, Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Activité principale Pianiste, chef d'orchestre, compositeur
Formation Université de musique Franz-Liszt
Maîtres Zoltán Kodály

László Weiner est un pianiste, chef d'orchestre et compositeur hongrois, né à Szombathely le et mort le au camp de travail de Lukov.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence ses études dans sa ville natale. C'est quand il assiste à une représentation de Háry János, une comédie lyrique de Zoltán Kodály, qu'il prend conscience du tournant de sa vie : « Je remercie le grand Maître et les interprètes les plus compétents du Maître de m'avoir montré le chemin que je dois suivre. Le chemin magnifique s'est éclairé. ».

Il suit les cours de compositions de Zoltán Kodály à partir de 1934 et ceux de l'Académie de musique jusqu'en 1940. La première représentation de l'une de ses œuvres a lieu en 1939 sous la direction de Lajos Rajter alors qu'il dirige lui-même deux oratorios de Händel.

Le 10 octobre 1942, il épouse Véra Rózsa, la cantatrice soliste des deux oratorios qu'il a dirigés. Mais les lois anti-Juifs de la Seconde Guerre mondiale vont rapidement briser le jeune et talentueux compositeur. Il est appelé au camp de travail Lukov où il meurt le .

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Trio à cordes - Sérénade, 1938 ;
  • Duo pour violon et alto, 1939 ;
  • Sonate pour alto et piano, 1939 ?
  • Deux mouvements pour clarinette et piano

Musique concertante[modifier | modifier le code]

  • Concerto pour piano, flûte, alto et orchestre à cordes, 1941 ;

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • Trois mélodies

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Weiner: Chamber Music with Viola, Hungaroton HCD 32607 ;
  • In Memoriam: Hungarian Composers, Victims of the Holocaust, Hungaroton HCD32597.

Notes et références[modifier | modifier le code]