László Raffinsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
László Raffinsky
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Ladislau Raffinsky
Nationalité Drapeau : Roumanie Roumain
Naissance 23 avril 1905
Lieu Miskolc (Autriche-Hongrie Flag of Austria-Hungary (1869-1918).svg)
Décès 31 juillet 1981 (à 76 ans)
Lieu Cluj-Napoca (Roumanie Drapeau : Roumanie)
Période pro. 19241940
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1924-1925 Drapeau : Roumanie Unirea Timișoara
1925-1927 Drapeau : Roumanie CA Timișoara
1927-1929 Drapeau : Roumanie Chinezul Timișoara
1929-1931 Drapeau : Roumanie Juventus FC Bucarest
1931-1933 Drapeau : Roumanie Ripensia Timișoara
1933-1935 Drapeau : Tchécoslovaquie SK Židenice
1935-1940 Drapeau : Roumanie Rapid Bucarest
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1929-1938 Drapeau : Roumanie Roumanie 20 (1)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1944-1945 Drapeau : Roumanie Prahova Ploiești
1950 Drapeau : République populaire roumaine Mica Brad
1953 Drapeau : République populaire roumaine Prahova Ploiești
1954 Drapeau : République populaire roumaine Chimica Târnăveni
1955 Drapeau : République populaire roumaine Aurul Zlatna
1962-1964 Drapeau : République populaire roumaine Tehnofrig Cluj-Napoca
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

László Raffinsky (roumain : Ladislau Raffinsky), né le 23 avril 1905 à Miskolc à l'époque en Autriche-Hongrie (aujourd'hui en Hongrie) et mort le 31 juillet 1981 à Cluj-Napoca en Roumanie, était un joueur et entraîneur de football roumain, qui faisait partie de la communauté hongroise du pays.

Il a participé à la coupe du monde 1930 en Uruguay et à la coupe du monde 1938 en France. Il détient le record du plus grand nombre de buts marqués par un joueur en un seul match dans le championnat roumain (10 buts avec le Juventus FC Bucarest contre Dacia Unirea Brăila lors de la saison 1929/30).

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de club[modifier | modifier le code]

László Raffinsky commence sa carrière en 1924, en jouant pour l'Unirea, un club de Timișoara. En 1925, Raffinsky part pour le CA Timișoara, et, en 1927, à Chinezul Timișoara, un des meilleurs clubs roumains de l'époque[1]. Mais le nouveau club de Raffinsky rentre dans une crise et ne remporte pas le championnat pour la première fois en sept ans.

En 1929, Raffinsky quitte Chinezul et signe au Juventus Bucarest. Durant la saison 1929-1930, Raffinsky remporte son premier titre de champion avec la Juventus. En 1931, il retourne dans la ville de Timișoara, pour jouer à Ripensia Timișoara. Il quitte Ripensia en 1933, après avoir gagné un titre de champion, pour jouer en Tchecoslovaquie, au SK Židenice. Il retourne en Roumanie après deux années, à Bucarest, au Rapid Bucarest, où il joue jusqu'en 1940 avec trois coupes de Roumanie à la clé. En 1939, il est arrêté, avec trois autres joueurs du Rapid, Iuliu Baratky, Ștefan Auer et Ioan Bogdan sur ordre de Gabriel Marinescu, ministre de l'Intérieur, préfet de Bucarest et propriétaire du Venus FC Bucarest[2], à cause de leur victoire en finale de la coupe contre le Venus[3]. Une fois le scandale révélé à la presse, les quatre joueurs sortent de prison après quelques jours, et Gabriel Marinescu est arrêté et exécuté en 1940, l'année où Raffinsky met fin à sa carrière.

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

László Raffinsky joue en tout vingt matchs avec la Roumanie. Sa première sélection est une défaite en 1929 contre la Yougoslavie[4]. Lors de sa quatrième sélection, il marque son seul et unique but en jaune, contre la Grèce[5]. Il est sélectionné pour la coupe du monde 1930, le premier des mondiaux de football[6]. Mais Raffinsky et son coéquipier Emerich Vogl, sont interdits de quitter le territoire par le président de l'Astra Romana[7]. Après l'intervention d'Octav Luchide, les deux joueurs prennent le bateau SS Conte Verde pour l'Uruguay. Raffinsky joue les deux matchs de la Roumanie, contre le Pérou et l'Uruguay[8]. Lors du match contre le Pérou, il est taclé par le joueur péruvien Plácido Galindo, qui devient le premier joueur d'une coupe du monde à recevoir un carton rouge[9]. Il est élu dans l'équipe type de la coupe du monde 1930[10]. Raffinsky n'est ensuite plus appelé en sélection jusqu'en 1932, où il participe à une victoire 6-3 contre la France. Après trois autres matchs consécutifs contre la Grèce, la Bulgarie et la Yougoslavie, Raffinsky n'est plus sélectionné jusqu'en 1937. Il dispute ensuite la Coupe du monde 1938, où il joue deux matchs contre Cuba qui sont ses derniers matchs internationaux.

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Ladislau Raffinsky: Buts internationaux
# Date Lieu Adversaire But Résultat Compétition
1 25 mai 1930 ONEF Stadium, Bucarest, Roumanie Drapeau : Grèce Grèce 8-1 Victoire Coupe des Balkans des nations

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Après sa grande carrière de footballeur, László Rafinsky n'arrive pas à rééditer une grande carrière en tant qu'entraîneur. Il commence à entraîner en 1944, le Prahova Ploiești jusqu'en 1945[10]. Il entraîne par la suite des clubs roumains de 2e et 3e division comme Mica Brad, Chimica Târnăveni où Aurul Zlatna[10]. En 1962, il arrive à Cluj-Napoca, en devenant l'entraîneur du Tehnofrig, pour deux ans[10]. En 1964, Ladislau Raffinsky se retire du monde du football football[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chinezul Timișoara a remporté le championnat roumain six fois d'affilée, entre 1922 et 1927
  2. (ro) Un article consacré aux footballeurs roumains qui ont été incarcérés
  3. (ro) Les athlètes en prison
  4. (ro) Rapport du premier match de Raffinsky en équipe nationale
  5. (ro) Rapport du premier but de Raffinsky en équipe nationale
  6. (en) L'équipe de Roumanie pour la coupe du monde 1930
  7. (ro) Un article sur les joueurs roumains de Timisoara qui ont joué à la coupe du monde. L'histoire de Raffinsky et son président est inclus
  8. (en) Rapport des deux matches joués par Raffinsky à la coupe du monde 1930
  9. (ro) L'histoire du premier match de la Roumanie en coupe du monde
  10. a, b, c, d et e Mihai Ionescu, Mircea Tudoran, Fotbal de la A la Z, Bucharest: Editura Sport-Turism, 1984