Kyokutei Bakin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Bakin par Kunisada (国貞)

Kyokutei Bakin (曲亭 馬琴, 1767-1848?), de son vrai nom Takizawa Okikuni (滝沢 興邦?) est un écrivain japonais, auteur de nombreux romans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un samouraï mineur, il naît à Edo. Après la mort de son père alors qu'il était jeune, son frère aîné, désormais chef de la famille, quitte le clan, et Bakin Takizawa s'en va lui-même bientôt, en 1780. Il essaie alors sans succès différents métiers, avant de prendre la décision de devenir romancier et, à l'âge de 23 ans, demande à Kyōden de le prendre pour disciple[1].

Après avoir épousé la fille d'une famille qui fabriquait des geta, il se consacre à l'écriture de romans, jusqu'à sa mort, à l'âge de 81 ans. Au cours de sa longue carrière, il aurait écrit 142 romans populaires (gesaku) selon certaines sources[2], ou même plus de 200 selon d'autres[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses ouvrages les plus connus sont[1] :

  • Chinsetsu yumiharizuki (Le Croissant de lune : un conte étrange), œuvre en cinq volumes écrite entre 1807 et 1811 ;
  • Nansō Satomi Hakkenden (Histoire des huit chiens du Satomi de Nansō), œuvre considérable, écrite en neuf volumes entre 1814 et 1842.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Shūichi Katō, Don Sanderson, A history of Japanese literature: from the Man'yōshū to modern times, Routledge,‎ 1997 (ISBN 9781873410486, lire en ligne)
  • Sachiko Shibata Schierbeck, Marlene R. Edelstein, Japanese women novelists in the 20th century: 104 biographies, 1900-1993, Museum Tusculanum Press,‎ 1994 (ISBN 9788772892689, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]