Kuusankoski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kuusankoski
Ancienne municipalité de Finlande
Héraldique
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Vallée de la Kymi
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 20 146 hab. (2006)
Densité 157 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 54′ 30″ N 26° 37′ 25″ E / 60.908333, 26.623611 ()60° 54′ 30″ Nord 26° 37′ 25″ Est / 60.908333, 26.623611 ()  
Altitude Min. 35 m – Max. 100 m
Superficie 12 850 ha = 128,5 km2
· dont terre 114 km2 (88,72 %)
· dont eau 14,5 km2 (11,28 %)
Rang superficie (383e / 336)
Rang population (52e / 336)
Histoire
Province historique Uusimaa
Province Finlande méridionale
Fondation 1921
Droits de Cité depuis 1973
Fusionnée dans Kouvola (2009)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Kuusankoski

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Kuusankoski
Liens
Site web http://www.kuusankoski.fi

Kuusankoski est une ancienne municipalité du sud-est Finlande, dans la région de la Vallée de la Kymi, située au bord du fleuve Kymijoki.

En janvier 2009, les six municipalités – Kouvola, Kuusankoski, Elimäki, Anjalankoski, Valkeala et Jaala – ont fusionné pour former la nouvelle municipalité de Kouvola.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 5 juin 1743 est signé entre la Suède et la Russie le traité d'Åbo. Il met fin à la Guerre Russo-Suédoise de 1741-1743 et voit la Carélie passer en totalité sous contrôle russe. Le fleuve Kymijoki forme la nouvelle frontière, et ce qui n'est alors qu'une région peu peuplée borde donc la frontière russe.

Le développement du secteur n'a lieu qu'à l'époque du Grand-duché de Finlande. L'inauguration de la voie ferrée Riihimäki-Saint-Pétersbourg en 1870 marque le coup d'envoi de l'industrialisation massive de la ville, les usines profitant de l'énergie fournie par la puissante rivière pour développer une mono économie autour de la pâte à papier.

Autour des usines, alignées le long du fleuve, se développe une importante agglomération industrielle, pratiquement confondue avec sa voisine Kouvola (7 km de centre à centre) et non loin d'Anjalankoski. En 1921, elle devient une municipalité autonome à partir de terres prises à Iitti et à Valkeala. Elle est proclamée ville en 1973, à la suite de très importants travaux de construction de nouveaux logements. À cette époque elle est une des villes les plus prospères du pays, et le plus grand centre papetier d'Europe. C'est aussi politiquement une des cités les plus à gauche de Finlande.

Le vent tourne avec la crise des industries traditionnelles, dès les années 1980 mais qui s'accentue violemment dans les années 1990. Mais la pire année dans l'histoire de Kuusankoski aura sans conteste été 2006. En effet, l'annonce par UPM de la fermeture[1] rapide de l'usine de papier magazine de Voikkaa a été rendue effective dès l'été 2006. Au total, les réorganisations de la filière papier coûteront à la ville près d'un millier d'emplois, un choc très dur alors que le chômage était déjà de 13 % au début 2006.

Globalement, la ville subit largement le changement qui lui est imposé et peine à trouver d'autres moteurs à son économie que l'industrie papetière, contrairement à certaines de ses rivales (Lappeenranta, Imatra, Valkeakoski...).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]