Kushanku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rika Usami, Championne du monde 2012 durant l’exécution de Chatanyara Kushanku.

Kushanku (Kosokan, Kwang Shang Fu, Kosokun) était le nom d'un expert des Arts martiaux de Chine du nord, qui vint à Okinawa (Naha) en 1761 en tant qu'ambassadeur de l'empire chinois Ming.

Il était contemporain de 2 autres experts, l'un chinois comme lui, Chatan Yara, et l'autre, un membre de la haute société féodale okinawaienne, devenu moine, Peichin Takahara, expert en Shuri-te (l'art martial local), et disciple de Chatan Yara.

À eux trois, à travers un seul et même disciple commun, Kanga Sakugawa, ils ont formé les bases de ce qui allait devenir, un siècle plus tard, le Shorin-Ryu un des deux branches principales, avec le goju-ryu, ce que l'on appelle depuis les années 1920 : Karaté.

Le Kata[modifier | modifier le code]

La Chine et Okinawa avaient à l'époque d'étroits liens économiques entre eux, si bien que l'empereur envoya du Fujian (province de Chine) diverses familles d'artisans.

Les élèves de Kushanku furent Chatan Yara (Kitayara) ainsi que le grand maître "Tode" Sakugawa. Tous deux apprirent un kata qui plus tard porta son nom.

Chacun de ces deux élèves avaient une vision et une interprétation différent du kata qui se développèrent au fil du temps pour donner deux versions différentes de Kushanku.

Sakugawa no Kushanku[modifier | modifier le code]

Il est directement originaire de Kushanku. Les nombreuses attaques subtiles aux points vitaux devaient remplacer les techniques élémentaires. Il enseigna ce kata à Sōkon Matsumura, qui, à son tour, les enseigna à Yastutsune Azato et Anko Itosu. Il devait ensuite sous la main d'Anko Itosu subir les premières modifications les plus importantes.

Itosu no Kushanku[modifier | modifier le code]

Itosu modifia de nombreux katas et par conséquent fit de ce kata plusieurs. Du Kushanku originel, il développa 3 autres formes du kata: Kushanku-Dai, Kushanku-Sho et Shio-Kushanku. Utilisant ces katas comme katas de base, il en dériva les Pinan actuels et par conséquent les katas Heian.

Chatanyara no Kushanku[modifier | modifier le code]

Chatan Yara, étant d'origine chinoise, comprenait considérablement mieux les techniques subtiles que Sakugawa avait par incompréhension et interprétation individuelle modifiées. Il laissa le kata tel quel et l'enseigna à ses étudiants dont, principalement, Chotuku Kyan. Le Kusanku de Chotoku Kyan est parvenu jusqu'à nous grâce à Joen Nakazato (Shorinji ryu) et Zenryo Shimabukuro.

Kuniyoshi no Kushanku[modifier | modifier le code]

Cette forme du kata est sans conteste la variante la moins altérée de Chatanyara que ce dernier enseigna sous le nom de Chotuku Kyan. Chotuku Kyan sert par la même occasion de lien entre les deux lignées Uchi deshi.

Chibana no Kushanku[modifier | modifier le code]

Cette version est actuellement exclusivement pratiquée dans le Kobayashi-ryu et un peu dans le Shito-ryu. Shoshin Chibana partit de l'approche d'origine d'Itosu et l'apprit d'ailleurs aussi de celui-ci, se concentrant cependant plutôt sur Kushanku-Sho. Actuellement, il est enseigné entre autres par Yuchoku Higa, fondateur du fameux dojo Kyudokan . Le Soké actuel est maître Minoru Higa 10e dan et président de World Kyudokan. Le représentant de cette école en France depuis 2008 est Kyoshi Patrick Rault .

Kanku Dai (Kosokun Dai)[modifier | modifier le code]

Dans les années 1930, Gichin Funakoshi modifia le nom Kushanku en Kanku. Ce furent Funakoshi et Kenwa Mabuni qui diffusèrent respectivement le Shotokan et le Shito-ryu.

Kanku Sho (Kosokun Sho)[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens Shito-ryu[modifier | modifier le code]

  1. Kosokun dai - vidéo détails
  2. Kosokun sho - vidéo
  3. Shiho Kosokun - vidéo détails
  4. Chatanyara No Kushanku - vidéo

Liens Shotokan[modifier | modifier le code]

  1. Kanku Dai - vidéo
  2. Kanku Sho - vidéo

Liens Wado-ryu[modifier | modifier le code]