Kunta Kinte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kunta Kinte
Personnage de fiction apparaissant dans
Racines.

Origine Mandingues
Sexe Masculin
Caractéristique(s) esclave

Créé par Alex Haley
Interprété par LeVar Burton (jeune), John Amos (âgé)

)

Roman(s) Racines

Kunta Kinte est le personnage principal du roman Racines d'Alex Haley, et des mini-séries télévisées Racines inspirées. Racines est reconnu comme un mélange de faits réels et de fiction.

Kunta Kinte était Mandingue. Kunta a été capturé et transporté à Annapolis puis vendu à un planteur à Spotsylvania County en Virginie.

Il y a un mémorial dédié à Kunta Kinte à Annapolis. C'est l'un des quelques monuments du monde à porter le nom d'un esclave africain.

La plaque de Kunta Kinte a été volée 48 heures après son installation en 1981, probablement par le Ku Klux Klan. Elle ne fut jamais retrouvée mais remplacée 2 mois plus tard.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le roman de Haley commence à la naissance de Kunta, à Kankan (Djouffouré), dans la Guinée de l'Ouest Africain en 1750. Kunta est le premier de quatre enfants du guerrier Mandingue Omoro et de sa femme Binta Kebba. Haley décrit l'éducation stricte de Kunta et les rigueurs de l'entrainement par lequel il passe.

Un jour en 1767, alors que le jeune guerrier était sorti du village afin de trouver du bois pour faire un tambour, il est attaqué par deux colons Blancs et deux Noirs qui le cernent et le capturent. Kunta se retrouve bâillonné, ligoté et prisonnier des hommes blancs. Haley décrit comment ils humilient le jeune guerrier en le déshabillant, le fouillant par tous les orifices et le marquant au fer rouge. Il est embarqué avec d'autres dans un négrier pour un voyage de trois mois vers l'Amérique.

De 140 Africains, Kunta est l'un des 98 qui survécurent à la traversée. À son arrivée au Maryland il est vendu à un planteur qui le renomme "Toby".

Durant le reste de sa vie Kunta ne délaisse jamais ses rêves de liberté et tente de s'échapper.

Il se marie avec Bell Waller - une autre esclave - et a une fille nommée Kizzy.

Malheureusement Kizzy est vendue quelques années plus tard pour avoir écrit une fausse autorisation de circuler pour un jeune esclave dont elle était amoureuse.

Le reste du livre raconte l'histoire des générations entre Kizzy et Alex Haley, décrivant leurs souffrances en Amérique.

Évocation artistique[modifier | modifier le code]

  • LECK, rappeur du 94 évoque Kunta Kinté dans un titre "All in", 2011 : " Ma position ? Kunta Kinté enlève son collier".
  • le groupe Ousanousava (Réunion) a écrit sur l'histoire des esclaves dont une chanson évoquant Kunta Kinte "déraciné"
  • Le groupe de reggae The Revolutionaries a enregistré à Channel One un titre nommé " Kunta Kinte ".
  • Médine évoque l'histoire de Kunta Kinte dans le titre Kunta Kinte - Enfant du destin. Cette chanson se trouve sur l'album Arabian Panther, sorti en 2009. Médine y retrace une partie de son existence, de sa naissance à son arrivée sur le continent.
  • Le groupe IAM l'évoque dans le titre tempérament Kunta Kinte
  • Youssoupha évoque Kunta Kinte dans sa chanson "Le monde est à vendre" en featuring avec Kool Shen,"..Mes frères sont dans la cible, pas d'indulgence, jamais acquittés, pour être libre j'ai la virulence de Kounta Kinte... "
  • Mokobé le cite en exemple dans "Parole de Soninké" (2007): "Mon héros c’est Kounta Kinté, c’est pas Bruce Willis".
  • Booba sur son album Autopsie volume 3 paru en 2009 fait une référence à Kunta Kinte dans la chanson Liberation Time (Remix)
  • Quelques chanteurs jamaïcains comme Ranking Dread ou Ray-I ont écrit des chansons sur Kunta Kinte.
  • Scylla, rappeur belge membre du collectif OPAK (groupe), fait également une référence au tempérament Kunta Kinte dans la chanson marqué au fer (bleu, blanc) rouge.
  • Ministère A.M.E.R. évoque Kunta Kinté dans leur titre Damnés de la terre sur l'album Pourquoi tant de haine ? (1992) ainsi que dans Cours plus vite que les balles sur l'album 95200 (1994).
  • MC Solaar le mentionne également dans son titre Les pensées sont des flowers, issu de l'album Paradisiaque (1997)
  • Busta Rhymes le mentionne dans le morceau Rhymes Galore sur l'album When disaster strikes...
  • Akir dans la chanson Kunta Kinte présente sur l'album Legacy sorti en 2006.
  • Soprano (rappeur marseillais) dans sa musique Hiro, issue de l'album La Colombe sorti en 2010 : J'aurais été chez Kunta Kinte et dans la musique Vue de la cage en featuring avec Akhenaton, issue de l'album Soldat de Fortune sorti en 2006: ils ne veulent pas m'appeler Kunta, mais toby
  • A.D. de la Sexion d'Assaut se compare à Kunta Kinté dans A.D. Africain déterminé morceau sorti en 2010, dans la mixtape des chroniques du 75 volume 2: J'ai pas la plume de Molière, je suis têtu comme Kunta Kinte
  • Dans le morceau On lâchera pas l'affaire, Pit Baccardi chante « Kunta a fui après avoir brisé les chaînes il était noir faut que ce soit significatif pour les jeunes. »
  • Le rappeur Sheryo le mentionne aussi dans plusieurs free-styles comme sur Radio Pluriel : J'suis comme Kunta Kinte j'sais où sont mes racines, j'ai rien à voir avec un pays qui pille et qui assassine.
  • Le groupe de rap TarTar Label parle de Kunta Kinté dans son morceau "Soupe à l'oignon"
  • Le rappeur Sefyu le cite dans sa chanson "La Légende" : "Dans tous les sénarios, les noirs meurent les premiers, ça passe bien depuis Kunta Kinte"
  • Le rappeur Tiers Monde a intitulé son album paru en 2014 "Toby or not Toby" posant la question à son public: Es-tu esclave ou maître?
  • Le rappeur Kaaris dans son album "OR NOIR part II" et la chanson "Chargé" Dit cette phrase: " Je reconnais que le ventre que j'ai quitté, ma vélocité vient de KUNTA KINTE"