Kumite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Motobu Chōki en kumite. 1926.

Le kumite (組手?) est le combat conventionnel du karaté. Le kanji kumi (?) signifie « groupe » et le kanji te (?) désigne la main, ce qui implique le fait de travailler à deux et non pas de manière isolée.

Si l'on compare cette pratique à un langage, alors les kihon sont le vocabulaire de base, les kata sont des phrases toutes faites et les « applications » (bunkai et entraînements à deux type kumite) sont des mises en pratiques dans le langage courant.

Le kumite se pratique à deux partenaires. Les attaques et les blocages peuvent être définis ou libres. Le combat libre est appelé ju kumite.

Le kumite se pratique de façons différentes selon les styles de karaté. Pour certaines disciplines, les échanges se font avec peu ou pas de contact entre les partenaires. Les attaques sont dites contrôlées. Dans d'autres styles, comme au karaté kyokushin ou au shinkudo, les frappes sont plus soutenues, voir réelles, selon le grade des combattants.

D'autres règles diffèrent aussi selon les styles, certains interdisant des cibles sur le corps ou des façons de frapper alors que d'autres les permettent. Par exemple, il peut être permis de frapper au visage avec les poings en shotokan alors qu'au karaté kyokushin, cette attaque est interdite. Au niveau des protections, il y a aussi des différences (port du casque ou non ainsi que des protecteurs de jambes ou de gants, etc).

Dans le film "Bloodsport", il est dit qu'il y a trois façons de gagner : soit on met son adversaire KO, soit on le force à dire "Mate!" (prononcer Maté), soit on le fait sortir de l'aire de combat.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]