Kuman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kuman
Parlée en Papouasie-Nouvelle-Guinée
Région Hautes-Terres
Nombre de locuteurs 115 000 (en 2000)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 kue
IETF kue

Le kuman est une langue parlée dans la province Simbu de Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans les Hautes-Terres (Highlands). Le kuman appartient à la famille de langues de Trans-Nouvelle Guinée, qui sont des langues papoues. Parlé par 200 000 personnes, il a plus de locuteurs natifs que n'importe quelle autre des huit cents langues (environ) de Papouasie-Nouvelle-Guinée, à la seule exception de l'enga[2].

En 1994, environ 12,5 % des locuteurs du kuman étaient monolingues. Les autres avaient le tok pisin pour deuxième langue, et 25 % environ parlaient également l'anglais ou une autre langue locale. Le kuman est utilisé pour les trois premières années à l'école dans sa province d'origine. Toujours en 1994, environ un locuteur natif sur huit savait lire et écrire en kuman[1].

Typologie[modifier | modifier le code]

Le kuman est une langue SOV.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  2. (en) "English in the South Pacific", John Lynch & France Mugler, Université du Pacifique Sud

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]