Kujula Kadphisès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pièce de Kujula Kadphises

Kadphisès Ier ou Kujula Kadphisès (丘就却 K’iu-tsiu-k’io) est un souverain Kouchan d'environ 30 à 80. Il unifie la confédération Yuezhi, dont Kouchan n'étaient auparavant qu'une des cinq principautés et joue un rôle décisif dans la formation de l'Empire kouchan, en conquérant plusieurs territoires. Il est le grand-père de Kanishka Ier.

Kadphisès figure sur l'inscription de la stèle de Takht-i-Bahi Kharoṣṭhi (50 km. au nord-est de Peshawar), où il apparaît sous le nom de erjhuna Kapa (prince Kapa)[1] comme subordonné au roi indo-parthe Gondopharès Ier[1]. L'inscription est datée de la 26e année du règne de ce dernier et la 103e d'une ère qui est évidemment l'ère Azes/Vikrama qui commence en 58[1] ou 57[2] avant notre ère.

Selon le Hou Hanshu (Livre des Han postérieurs) : « le prince (xihou) de Guishuang[3] (Kuei-shang[1], actuel Badakhshan et territoires adjacents au nord de l’Oxus), nommé Kujula Kadphisès (丘就却, Qiujiuque ou K’iu-tsiu-k’io[1]) attaqua et extermina les quatre autres princes (xihou)[1]. Il se proclama roi d’un royaume appelé Guishuang. Il envahit l’Anxi (Est de la Parthie) et prit la région de Gaofu (Kaboul)[1]. Il défit également l’ensemble des royaumes de Puda et de Jibin (Kapisha-Gandhâra). Qiujiuque (Kujula Kadphisès) mourut à plus de quatre-vingts ans[1]. »

Ces conquêtes eurent probablement lieu à une date située entre 45 et 60, et jetèrent les bases de l’Empire kouchan qui fut rapidement agrandi par ses descendants.

Kujula fit frapper une importante série de monnaies et eut au moins deux fils, Sadaṣkaṇa (qui n’est connu que par une inscription et n’a probablement jamais régné) et Vima Taktu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Encyclopædia Iranica, article Kushan dynasty.
  2. (en) Encyclopædia Iranica, article Gondophares.
  3. Le nom de Kouchan dérive du terme chinois Guishuang (貴霜) qui décrivait l’une des cinq tribus des Yuezhi (月氏), ou bien l'une des cinq principautés soumises aux Yuezhi, on ne sait.