Uchida Kuichi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Kuichi Uchida)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Uchida.

Kuichi Uchida
内田 九一

Description de cette image, également commentée ci-après

L'empereur Meiji en tenue militaire. Photographie de Kuichi Uchida de 1873.

Naissance 1844
Flag of Japan.svg Nagasaki, Japon
Décès (à 30-31 ans)
Flag of Japan.svg Tokyo, Japon
Nationalité Flag of Japan.svg Japonaise
Profession Photographe
Portrait de l'empereur Meiji. Cette fois-ci en habits traditionnels.
Portrait de l'impératrice consort Haruko (connue après sa mort sous le nom d'impératrice Shōken) (1872).

Uchida Kuichi (内田 九一?) est un photographe japonais né en 1844 à Nagasaki et décédé de la tuberculose le à Tokyo. Reconnu de son vivant comme un grand photographe, il fut le seul à avoir l'autorisation de photographier l'empereur Meiji (honneur suprême, celui-ci étant considéré comme un dieu et ne se montrant presque jamais en public)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après la mort de son père, Uchida fut adopté à l'âge de 13 ans par le médecin Jun Matsumoto (ou Ryōjun Matsumoto de son ancien nom) (1832 - 1907), qui apprenait la photographie à l'époque auprès de J. L. C. Pompe van Meerdervoort (1829 - 1908)[2].

Uchida étudia la photographie auprès de Hikoma Ueno à Nagasaki, sa ville natale. À 16 ans, il s'acheta son premier équipement photographique et, en 1863 (à l'âge de 19 ans), il importait et revendait du matériel photographique. Il ouvrit son premier studio photographique à Osaka en 1865 en association avec Morita Raizō (ce fut d’ailleurs le premier studio de la ville)[3].

En 1866, Uchida déplaça son studio à Bashamichi dans la ville de Yokohama, et encore une fois en 1869, cette fois-ci à Tokyo dans le quartier d'Asakusa[4]. Il fut bientôt reconnu comme le meilleur photographe de portrait de la ville[3].

Grâce à l'excellente réputation qu'il s'était construite, il reçut l'incroyable privilège de pouvoir photographier l'empereur Meiji. La séance photo eut lieu en 1872 suite à une demande de l'agence impériale pour immortaliser l'image de l'empereur et de l'impératrice Haruko. En 1873, il photographia de nouveau l'empereur, cette fois-ci en tenue militaire (photo en-haut), dont le cliché est devenu le portrait officiel du souverain[5]. Des copies furent données aux chef d'États étrangers et affichées dans les préfectures et les écoles japonaises mais il était strictement interdit d'en faire commerce. Néanmoins, beaucoup de copies du cliché se retrouvèrent sur le marché[6]. L'empereur ne fut plus photographié avant 1888 ou 1889[7].

En 1872, Uchida fut commissionné pour accompagner l'empereur dans une grande tournée à travers le pays, et il prit de nombreuses photographies des habitants et des villes et villages sur le trajet. Il ne fut cependant pas autorisé à photographier l'empereur[8].

Uchida s'enrichit considérablement de par son métier, et sa vie fut même le sujet d'une pièce de kabuki en 1870[8].

Il meurt très jeune (30 ou 31 ans) de la tuberculose le à Tokyo[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Worswick (1979), 136.
  2. Bennett, 54.
  3. a et b Orto & Matsuda, 365.
  4. Orto & Matsuda, 365. Bennett déclare qu'Uchida a ouvert son studio à Tokyo en 1866 et a ouvert un second studio à Yokohama en 1868. Bennett, 54.
  5. Ishii & Iizawa; Orto & Matsuda, 365.
  6. Kinoshita, 27-28.
  7. Kinoshita donne 1888, p. 28. Bennett donne 1889, p. 144, fig. 128.
  8. a, b et c Orto & Matsuda, 366.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anglo-American Name Authority File, s.v. "Matsumoto, Jun", LC Control Number n 80039010. Consulté le 11 septembre 2006.
  • Bennett, Terry. Early Japanese Images (Rutland, Vermont: Charles E. Tuttle Company, 1996), 54-56; p. 144, fig. 128.
  • Ishii, Ayako, et Kōtarō Iizawa. "Chronology". In The History of Japanese Photography (New Haven, Connecticut: Yale University Press, 2003), 314.
  • Kinoshita, Naoyuki. "The Early Years of Japanese Photography". In The History of Japanese Photography (New Haven, Connecticut: Yale University Press, 2003), 27-28.
  • Orto, Luisa, and Takako Matsuda, compilers. "Artist Profiles". In The History of Japanese Photography (New Haven, Connecticut: Yale University Press, 2003), 365-366.
  • Tucker, Anne Wilkes, et al. The History of Japanese Photography (New Haven, Connecticut: Yale University Press, 2003), p. 54, pl. 29.
  • Worswick, Clark. "The Disappearance of Uchida, Kyuichi and the Discovery of Nineteenth-Century Asian Photography." Image, vol. 36, nos. 1-2 (Spring-Summer 1993), p. 16, fig. 1; p. 30, fig. 10.
  • Worswick, Clark. Japan: Photographs 1854-1905 (New York: Pennwick/Alfred A. Knopf, 1979), p. 41, repr; pp. 136, 148.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :