Ksibet el-Médiouni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ksibet el-Médiouni
Ksibet El Médiouni vue de Lamta
Ksibet El Médiouni vue de Lamta
Administration
Pays Tunisie Tunisie
Gouvernorat Monastir
Délégation(s) Ksibet el-Médiouni
Maire Ghazi Atab[1]
Code postal 5031
Démographie
Population 10 529 hab. (2004[2])
Géographie
Coordonnées 35° 41′ N 10° 51′ E / 35.69, 10.85 ()35° 41′ Nord 10° 51′ Est / 35.69, 10.85 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (administrative)

Voir la carte administrative de Tunisie
City locator 14.svg
Ksibet el-Médiouni

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (relief)

Voir la carte topographique de Tunisie
City locator 14.svg
Ksibet el-Médiouni

Ksibet el-Médiouni, également appelée Ksiba el-Mediouni (قصيبة المديوني), est une ville littorale du Sahel tunisien située à dix kilomètres au sud de Monastir.

Rattachée au gouvernorat de Monastir, elle constitue une municipalité comptant 10 529 habitants en 2004[2] et qui s'étend sur 400 hectares. Elle est également le chef-lieu d'une délégation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue de Ksibet el-Médiouni dans les années 1960

Ses origines remontent probablement à l'établissement d'un poste d'observation des Almohades destiné à surveiller l'incursion de chrétiens sur cette partie de la côte tunisienne.

Mohamed Ben Abdallah Mediouni ou Sidi el-Mediouni, qui vit aux XVIe et XVIIe siècles, est le saint fondateur de la ville ; il a choisi la colline surplombant la mer pour y installer son quartier et construire une mosquée.

Économie[modifier | modifier le code]

La ville est connue principalement pour son souk de tapis, ses activités de pêche et la culture de l'olivier (huile d'olive). La ville compte également plusieurs entreprises textiles ainsi qu'une usine chimique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°47, 28 juin 2011, pp. 1064-1069
  2. a et b (fr) Recensement de 2004 (Institut national de la statistique)

Lien externe[modifier | modifier le code]