Krytyka Polityczna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

« Krytyka Polityczna » (La Critique Politique, KP) - une revue trimestrielle et un milieu intellectuel de gauche polonaise fondée en 2002.

La revue réunit des gens engagés pour la création d’une nouvelle formation de gauche en Pologne : étudiantes, journalistes, critiques littéraires et théâtrales, artistes et militants sociaux. Depuis les débuts de « La Critique Politique », les gens qui s’y sont associés étaient présents dans les médias prédominants en Pologne et ont réussi à affirmer une position indépendante de gauche concernant les affaires publiques.

« La Critique Politique » a publié 18 numéros thématiques. C'est aussi une maison d’édition qui a publié des ouvrages de Slavoj Žižek, Alain Badiou, Jacques Rancière et Judith Butler parmi d'autres.

En 2006 au centre de Varsovie « La Critique Politique » a créé « REDakcja » (REDaction/Action Rouge). Ce lieu sert de forum pour des discussions, des expositions d’art et pour la réalisation de projets sociaux et politiques. Hormis les bureaux de la maison d’édition, il y a une salle où ont lieu des rencontres, des workshops, des discussions et des projections de films. REDakcja est aussi un point de distribution de livres et de revues alternatives.

Depuis 2008 « La Critique Politique » a adopté un projet pour établir plusieurs centres locaux de « La Critique Politique ». Là où les structures locales du mouvement sont le mieux organisées on envisage d’ouvrir des « Clubs de la Critique Politique ». Il y a déjà des clubs à Wroclaw, Cracovie, Poznań, Lodz.

Collective[modifier | modifier le code]

Le fondateur et rédacteur en chef de « La Critique Politique » est Sławomir Sierakowski. Au collective de « La Critique Politique » appartiennent des personnalités comme : Paweł Demirski (réalisateur de théâtre), Kinga Dunin (féministe), Maciej Gdula (sociologue), Agnieszka Graff (féministe), Maciej Kropiwnicki (philosophe), Jarosław Lipszyc (poète), Piotr Marecki (critique littéraire), Adam Mazur (historien de l'art), Adam Ostolski (sociologue), Kazimiera Szczuka (féministe), Magdalena Środa (féministe), Krzysztof Tomasik (feuilletoniste), Igor Stokfiszewski (critique littéraire), Artur Żmijewski (artiste visuel), parmi d'autres.

Lien externe[modifier | modifier le code]