Krio (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krio.

Les Krio – c'est-à- dire « créoles »[1] – sont un peuple d'Afrique de l'Ouest établi en Sierra Leone, principalement dans la région de Freetown. Ils sont pour la plupart descendants d'anciens esclaves, arrivés par vagues successives à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle – ce qui explique leurs origines ethniques variées[2].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le krio.

Population[modifier | modifier le code]

Leur nombre est estimé à plus de 150 000[2]. C'est la frange de population la plus occidentalisée, également la plus éduquée du pays[2]. Les Krio sont très présents sur la scène politique et dans la vie économique[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cependant cette étymologie suggérée par la proximité phonétique ne fait pas l'unanimité (voir l'analyse de Catherine Coquery-Vidrovitch dans « Peuple et langue krio », in Histoire africaine du XXe siècle : sociétés, villes, cultures, L'Harmattan, 1993, p. 133-134)
  2. a, b, c et d (en) James Stuart Olson, « Krio », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 307 (ISBN 9780313279188)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mac Dixon-Fyle et Gibril Cole (dir.), New perspectives on the Sierra Leone Krio, Peter Lang, New York, 2006, 347 p. (ISBN 0-8204-7937-3)
  • (en) Helga Kreutzinger, The picture of Krio life, Freetown 1900-1920, Engelbert Stiglmayr, Vienne, 1968, 100 p.
  • (en) Akintola Wyse, The Krio of Sierra Leone : an interpretive history, Hurst in association with the International African Institute, Londres, 1989, 156 p. (ISBN 1-85065-031-4)
  • (fr) Moïra Short, Littérature orale africaine : le conte krio, Université Paris 3, 1975, 355 p. (thèse de 3e cycle de Littérature comparée)
  • (fr)Salone, roman choral en Terre Krio - Roman historique - Laurent Bonnet - Editions Vents d'Ailleurs 2012