Kremenets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kremenets
Кременець
Blason de Kremenets
Héraldique
Kremenets : le Lyceum
Kremenets : le Lyceum
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Ternopil Oblast (2001-2003).svg Oblast de Ternopil
Maire Leonid Kitchatyn
Code postal 47003
Indicatif tél. +380
Démographie
Population 21 729 hab. (2013)
Densité 1 047 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 06′ N 25° 43′ E / 50.1, 25.717 ()50° 06′ Nord 25° 43′ Est / 50.1, 25.717 ()  
Superficie 2 076 ha = 20,76 km2
Divers
Première mention 1226
Statut Ville depuis 1431
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Ternopil

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Ternopil
City locator 14.svg
Kremenets

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Kremenets

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Kremenets
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Kremenets (en ukrainien : Кременець ; en russe : Кременец ; en polonais : Krzemeniec ; en yiddish : Kremnitz) est une ville de l'oblast de Ternopil, en Ukraine occidentale. Sa population s'élevait à 21 729 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Kremenets est située à 62 km au nord de Ternopil.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier document mentionnant la localité date de 1064. Au XIIe siècle, elle faisait partie de la principauté de Halych-Volhynie. En 1226, elle fut le théâtre d'une bataille pendant laquelle le duc de Galicie Danilo vainquit le roi de Hongrie André II. Un peu plus tard les Mongols de Batou Khan ne réussirent pas à la conquérir.

En 1431, la ville reçut du duc lituanien Svidrigailo des privilèges urbains (droit de Magdebourg). La présence de Juifs dans la localité est attestée en 1536. Cette même année, le roi Sigismond Ier de Pologne fait bâtir pour sa seconde femme Bona Sforza d'Aragon un château sur une colline qui prendra le nom de « La colline de Bona ». En 1648, le château fortifié fut l'objet de l'attaque des insurgés cosaques ukrainiens dirigés par Maksim Krivonos, qui le ravagea après un siège de six semaines. Beaucoup de Juifs et de Polonais de la localité furent alors massacrés.

Après 1795, la ville fut intégrée à l'Empire russe. Elle devint un important centre de culture polonaise avec la fondation par Tadeusz Czacki d'un prestigieux lycée. Pour cette raison elle fut même appelée « l'Athènes de Volhynie ».

La ville devint polonaise de 1921 à 1939, puis fut annexée par l'Union soviétique, qui l'intégra à la République socialiste soviétique d'Ukraine. Entre 1941 et 1944 elle subit l'occupation de l'Allemagne nazie, durant laquelle presque toute sa population juive — 15 000, y compris des réfugiés — fut exterminée. En 1945, elle fut à nouveau intégrée à l'Ukraine soviétique.

La ville est un important lieu de pèlerinage des chrétiens orthodoxes ukrainiens, qui se rendent à la Laure de Potchaïv, à 18 km de Kremenets. Les vestiges d'une forteresse médiévale dominent la ville.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

Évolution démographique
1897* 1939* 1959* 1970* 1979*
17 704 32 100 16 438 19 731 21 171
1989* 2001* 2011 2012 2013
24 570 22 051 21 624 21 639 21 729


Personnalités[modifier | modifier le code]

Sont nés à Kremenets :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :