Kozo Okamoto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Okamoto.

Kozo Okamoto (ou Okamoto Kōzō), né le 7 décembre 1947, est un membre de l'armée rouge japonaise, l'un des responsables du Massacre de l'aéroport de Lod qui fit 26 morts et une centaine de blessés dans le hall de l'aéroport de Lod en Israël, en 1972.

Le 30 mai 1972, en lien avec le Front populaire de libération de la Palestine et avec l'aide de deux complices japonais, Yasuyuki Yasuda et Tsuyoshi Okudaira, tous deux âgés d'une vingtaine d'années, il tira sur la foule de l'aéroport de Lod (Tel-Aviv), provoquant la mort de 26 personnes dans ce qui sera nommé le massacre de l'aéroport de Lod. Yasuyuki Yasuda fut tué dans l'attaque tandis que Tsuyoshi Okudaira se suicida en plaçant une grenade contre son corps. Kozo Okamoto fut arrêté et condamné à la prison à vie par un tribunal israélien.

En 1985, après 13 années de détention, Kozo Okamoto est finalement libéré à la faveur d'un échange de prisonniers israélo-palestiniens.

Films[modifier | modifier le code]

Le documentaire Ahmad Le Japonais, Lod-Roumié-Tokyo de Rabih El-Amine sorti en 1999 raconte l'histoire de Kōzō Okamoto depuis l'opération de Lod en 1972 jusqu'à son arrestation en 1997 à Beyrouth.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Schreiber, Mark (1996). Shocking Crimes of Postwar Japan. Tuttle Publishing. (ISBN 4900737348).

Liens externes[modifier | modifier le code]