Kovatchevitsa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Kovačevica
Administration
Pays Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Oblast Blagoevgrad
Obchtina obština de Gărmen
Maire Ahmed Bašev (maire de Gărmen, indépendant)
Code postal 2969
Démographie
Population 37 hab. (2008)
Géographie
Coordonnées 41° 41′ N 23° 50′ E / 41.683, 23.83 ()41° 41′ Nord 23° 50′ Est / 41.683, 23.83 ()  
Altitude 1 050 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bulgarie

Voir sur la carte Bulgarie administrative
City locator 14.svg
Kovačevica
rue de Kovačevica
Clocher de l'église Saint-Nicolas de Kovačevica

Kovatchevitsa (en bulgare Ковачевица, translittération internationale Kovačevica) est un village-musée de Bulgarie du sud-ouest, situé dans l’oblast de Blagoevgrad, obština de Gărmen.

Géographie[modifier | modifier le code]

Kovačevica se trouve dans la partie la plus occidentale des Rhodopes, à environ 24 km de la ville de Goce Delčev, à 5 km au nord du village pomak de Gorno Drjanovo[1].

Le village est situé sur la rivière Kanina (affluent gauche de la Mesta), au bord de laquelle se trouvent quelques terrains cultivables. Un chemin de randonnée mène de la vallée à Goce Delčev.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les registres de population ottomans signalent des implantations à cet endroit depuis le XVe siècle[2].

Le village n’apparut vraiment en tant que tel qu’au XVIIe siècle, à l’époque de la première islamisation forcée des populations bulgares. Il a été fondé par des Bulgares orthodoxes émigrés du village de Ribnovo et vraisemblablement de Bansko. Au XVIIIe siècle, des populations provenant de Macédoine occidentale s’installèrent à Kovačevica. Aujourd’hui encore, ces deux origines de la population sont matérialisées par les deux parties principales du village : la partie haute (Baneva) et la partie basse (Arnautska). Le nom du village viendrait, selon les habitants, du mot bulgare désignant le forgeron (kovač, ковач) et aurait désigné à l’origine la femme d’un forgeron et maître maçon célèbre dans toute la région, Marko[3].

Patrimoine naturel et historique[modifier | modifier le code]

Réserve naturelle de Tămna gora (Тъмната гора, « la forêt sombre ») : fondée en 1962, elle est particulièrement remarquable pour ses forêts de sapins, de hêtres et d’épicéas. Située entre 1400 et 1 600 m d’altitude, elle s’étend sur 30,2 ha et présente une grande variété florale et animale[4].

Le village de Kovačevica, qui a conservé son aspect authentique des XVIIIe et XIXe siècles, est un écomusée (en bulgare архитектурен резерват, arhitekturen rezervat) : ses maisons de pierre et de bois, dont les constructeurs étaient réputés dans tous les Balkans à l’époque de la construction, sont caractéristiques du style de la Renaissance bulgare tel qu’il a été pratiqué dans les Rhodopes occidentales. Les balcons-terrasses en bois qui couronnent les édifices, (чардак, čardak), ouverts l’été et fermés à l’aide de panneaux de bois pendant l’hiver, donnent un cachet particulier au village, tout comme ses toits de lauzes. Kovačevica est un des villages-musées les plus connus de Bulgarie, et les résidences secondaires y sont nombreuses. Les étroites ruelles du village ont servi de cadre à de nombreux films bulgares. Kovačevica est également le cadre d’un roman de l’écrivain bulgare Georgi Danailov (né en 1936), Une maison au-delà du monde (Kăšta otvăd sveta, 1996)[5].

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (bg) (en) Site consacré au village, comprenant des articles historiques et culturels, des informations touristiques et de nombreuses photos (consulté le 12 janvier 2009).
  • (bg) (en) Photos de Kovačevica (site consulté le 12 janvier 2009).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. (bg) (en) une carte de situation sur le site kovachevica.com (consulté le 12 janvier 2009).
  2. Христо Гандев, Българската народност през XV век: Демографско и етнографско изследване, София, Наука и Изкуство, ²1989 (Hristo Gandev, Bălgarskata narodnost prez XV vek: Demografsko i etnografsko izsledvane, Sofia, Nauka i Izkustvo, ²1989 – La nationalité bulgare aux XVe et XVIe siècles : étude démographique et ethnographique) consultable sur le site promacedonia.org (consulté le 12 janvier 2009). Cf. plus particulièrement le chapitre Населени места с регистрирани имена на главите на домакинствата (XV-XVI в.) (Naseleni mesta s registrirani imena na glavite domakinstvata (XV-XVI v.), Lieux habités avec registres de noms des chefs de famille (XVe et XVIe siècles).
  3. Cf. (bg) (en) Магията “Ковачевица” sur le site kovachevica.com (consulté le 12 janvier 2009).
  4. Cf. (bg) la fiche de présentation sur le site de l’Agence exécutive de l’environnement du gouvernement bulgare (consulté le 12 janvier 2009).
  5. (bg) Георги Данаилов, Къща отвъд света, Издателство на Министерство на отбраната "Св. Георги Победоносец". София, 1997, 159 ст. (Georgi Danailov, Kăšta otvăd sveta, Sofia, Izdatelstvo na Ministerstvo na otbranata "Sveti Georgi Pobedonosec", 159 p. (ISBN 954-509-166-5). Disponible en ligne sur le site slovo.bg (consulté le 13 janvier 2009). Traduction allemande : (de) Ein Haus jenseits der Welt, Wieser Verlag Klagenfurt, 2007, 329 p. (ISBN 978-3-85129-656-3).
  • Cet article utilise le système de l'Organisation des Nations unies de translittération de l'alphabet cyrillique (également appelé « système scientifique de translittération »), le seul qui constitue une norme scientifique internationalement reconnue.