Koumantou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Koumantou
Administration
Pays Drapeau du Mali Mali
Région Sikasso
Cercle Bougouni
Maire Zan Koné (PDR)
élu(e) en 2009[1]
Démographie
Population 51 348 hab. (2009)
Densité 40 hab./km2
Population précédent recensement 33 987 hab. (1998)
Taux de croissance annuel moyen 3.8 %
Géographie
Coordonnées 11° 25′ 00″ N 6° 50′ 00″ O / 11.416667, -6.833333 ()11° 25′ 00″ Nord 6° 50′ 00″ Ouest / 11.416667, -6.833333 ()  
Superficie 126 800 ha = 1 268 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mali

Voir la carte administrative du Mali
City locator 14.svg
Koumantou

Géolocalisation sur la carte : Mali

Voir la carte topographique du Mali
City locator 14.svg
Koumantou

Koumantou est une ville du Mali, dans le cercle de Bougouni (région de Sikasso), située à proximité de la frontière ivoirienne. Elle compte 6 846 habitants en 2006[2].

La commune rurale de Koumantou, dont Koumantou est le chef-lieu, rassemble 38 villages répartis sur 1 268 km².

Économie[modifier | modifier le code]

L’agriculture est le principal secteur d’activités avec la culture du mil, du maïs, du sorgho et de l’arachide, ainsi que du coton. La Compagnie malienne pour le développement du textile (CMDT) possède une usine d’égrenage à Koumantou.

Culture et tourisme[modifier | modifier le code]

Un festival de musique et de danse traditionnelles, organisé par l'Association pour le développement de la commune de Koumantou (Adakom) s’est tenu du 19 au 22 mai 2005, dans les villages de Koumantou, Niamala et Kôla. Ainsi, les instruments de musiques traditionnels comme le buru, le mpolon, le balafon étaient à l’honneur[3].

La commune regroupe plusieurs sites touristiques : pans de remparts de tata (fortification), grottes, bois, mares et puits sacrés, palais royaux.

Politique[modifier | modifier le code]

Année Maire élu Parti politique
2004 Birama Togola Adéma
2009 Zan Koné PDR

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Informations sur les élus », sur Ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales,‎ 12 août 2009 (consulté le 18 mars 2010)
  2. Communiqué du Conseil des ministres du 18 avril 2007.
  3. L’Essor du 25 juin 2005.