Kouber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kouber ou Kouver (VIIe siècle - VIIIe siècle), prince bulgare de la dynastie des Doulo, fils de Koubrat et frère d'Asparoukh, khans des Bulgares.

Après la mort du khan Koubrat, ses cinq fils se séparent, chacun entrainant derrière lui une partie des Bulgares. Kouber quitta, ainsi, la Grande Bulgarie (située dans le sud de l'actuelle Ukraine) et conduit une partie des Bulgares dans le sud de la plaine de Pannonie, près de Sirmium (actuelle Sremska Mitrovica). Il reconnait ainsi l'autorité du Khaganat des Avars et devient son vassal. Après une tentative de révolte avortée contre l'autorité avare, les 15 000 Bulgares du Kouber, accompagnés des romains capturés par les Avars, se dirigent vers le sud, en direction des frontières de l'Empire byzantin. Pendant leur fuite, ils infligent six défaites consécutives aux troupes avares qui les poursuivent.

Kouber conclut un traité de paix avec l'Empire byzantin et s'installe avec sa tribu dans Campus Keramensis (la plaine de Prilep, dans l'actuelle République de Macédoine). En 680 - peut-être de manière concertée avec son frère Asparoukh qui a fondé un État bulgare sur les rives du Danube - il tente de conquérir la ville de Salonique afin de prendre les territoires situés autour d'elle et fonder un État ayant la ville pour capitale. Après l'échec de l'opération, les Bulgares de Kouber partent s'installer, vers 687, dans les terres situées à l'est de la rivière Strouma. Ces dernières sont intégrées au khanat bulgare au début du VIIIe siècle.