Kosala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Kosala (sanskrit : कोशल) ou Koshala fut parmi les seize États les plus puissants de l'Inde vers 600 av. J.-C.. Il correspond à l'actuel État indien de l'Oudh.

Le Kosala au VIe siècle av. J.-C.

État suzerain de nombreux territoires satellites, dont Kapilavastu, il s'opposa longuement à son voisin, le Magadha, avant d'être absorbé à la suite d'un longue guerre vers 450 av. J.-C..

Le Kosala possédait deux cités principales : Ayodhya, anciennement Saketa, et Shravasti, ainsi que plusieurs villes mineures telles que : Setavya, Ukattha, Dandakappa, Nalakapana et Pankadha.

Ruines des murs de la cité de Shravasti, capitale du royaume Kosala.

Célèbre pour ses guerres, le Kosala, une fois disparu, laissa de nombreux états privés d'ordre.

Le Koshala est cité dans de nombreux textes, dont le Rāmāyana, ainsi que plusieurs textes jaïnistes et bouddhistes.