Koriakski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Koriakski
Le Koriakski vu depuis la ville de Petropavlovsk-Kamtchatski (au premier plan).
Le Koriakski vu depuis la ville de Petropavlovsk-Kamtchatski (au premier plan).
Géographie
Altitude 3 456 m[1]
Massif Chaîne Orientale (Kamtchatka)
Coordonnées 53° 19′ 15″ N 158° 42′ 44″ E / 53.320864, 158.712101 ()53° 19′ 15″ Nord 158° 42′ 44″ Est / 53.320864, 158.712101 ()  [1]
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Kraï Kamtchatka
Géologie
Type Volcan gris
Activité Actif
Dernière éruption au
Code 300090
Observatoire Institut de volcanologie et de sismologie

Géolocalisation sur la carte : Kraï du Kamtchatka

(Voir situation sur carte : Kraï du Kamtchatka)
Koriakski

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Koriakski

Le Koriakski, appelé également la Koriaka [2], Koriakskaïa sopka, Strelochnaïa sopka ou encore Strelochnaïa[3], en russe Корякская сопка, est un volcan de Russie situé dans le sud de la péninsule du Kamtchatka, dans le kraï de même nom[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Koriakski vu depuis le sommet de l'Avatchinski situé au sud-est.

Le Koriakski est situé en Russie, dans le sud du kraï et péninsule du Kamtchatka, entouré par le volcan Avatchinski au sud-est et par la ville de Petropavlovsk-Kamtchatski au sud[1].

Le Koriakski culmine à 3 456 mètres d'altitude ce qui en fait le sommet le plus élevé du groupe volcanique Avatchinskaïa[1]. Il a la forme d'un cône aux pentes régulières, mais entaillées par l'érosion en formant quelques petites vallées abruptes, notamment sur son flanc sud[1].

La montagne est un stratovolcan faisant partie de la ceinture de feu du Pacifique ; ses éruptions explosives le rangent dans la catégorie des volcans gris[4]. Ses éruptions produisent des dômes de lave, des panaches volcaniques, des nuées ardentes, de petites coulées de lave et des lahars[4],[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Seulement quatre éruptions se sont produites sur le Koriakski depuis 1890[4]. La plus puissante avec un indice d'explosivité volcanique de 3 s'est déroulée de à au sommet et sur la partie supérieure du flanc nord-ouest[4]. Des explosions ont engendré des nuées ardentes et des lahars qui n'ont fait ni dégâts, ni victimes[4].

Hormis ces quatre éruptions récentes, d'autres se sont produites en 1550 av. J.-C., 1950 av. J.-C. et 5050 av. J.-C.[4] mais aucune n'a eu de caractère cataclysmique au point de modifier profondément la topographie du volcan par exemple[1].

Aucune éruption n'a entraîné de lourds dégâts matériels ou des victimes humaines mais la proximité des volcans Avatchinski et Koriakski avec la ville de Petropavlovsk-Kamtchatski, plus grande ville et capitale du kraï du Kamtchatka, et la nature de leurs éruptions explosives ont décidé les volcanologues à les inclure tous les deux dans la liste des volcans de la Décennie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Koryaksky », Global Volcanism Program (consulté le 29 décembre 2013)
  2. En transcriptions allemandes ou anglaises: Koriaksky, Koriatzkaia, Korjaka, Korjazkij, Koryaka
  3. (en) « Global Volcanism Program - Synonymes et sous-éléments » (consulté le 28 novembre 2010)
  4. a, b, c, d, e et f (en) « Global Volcanism Program - Histoire éruptive » (consulté le 28 novembre 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :