Korg DSS-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le DSS-1 de Korg

Le Korg DSS-1 est un échantillonneur polyphonique 12 bits sorti en 1986[1]. Il est arrivé sur le marché à l'époque où plusieurs fabricants de synthétiseurs ont commencé à se lancer dans le sampling, proposant à un tarif d'environ 2600 $ des possibilités se rapprochant des domaines sonores jusque là explorés par Fairlight, Ensoniq et E-Mu.

Le DSS-1 peut échantillonner en 12 bits à la fréquence maximale de 48 kHz. Il dispose de multiples fonctions d'édition, de découpage et de bouclage. La mémoire interne est de 384ko non extensible. Sa capacité de mémoire était limitée, même pour l'époque, car des modèles concurrents affichaient déjà une mémoire allant de 512 ko à 1 mégaoctet sur certains modèles.

Le DSS1 possède une section de synthèse très évoluée qui permet une modification en profondeur des sons : 2 oscillateurs par voie, 1 filtre VCF 12/24 dB/octave résonnant, 1 VCA, 2 générateurs d'enveloppe, 1 LFO (nommé MG alias "modulation generator"). Il possède enfin un double délai numérique stéréo avec modulation, une première sur un échantillonneur à l'époque.

Une carte d'extension tierce fut fabriquée durant une courte période. Très performante, elle portait la mémoire à 3 mégaoctets et incluait une interface SCSI permettant de stocker les sons sur des supports externes tels que le lecteur de cartouches Syquest.

La version rack du DSS1 sortie 1 an plus tard, le DSM1, porte la mémoire à 1 mégaoctet. Par contre, la résonance des filtres et le délai numérique disparaissent.

Parmi les musiciens l'ayant utilisé figurent Depeche Mode, Jean Michel Jarre et Joe Zawinul.

Notes et références[modifier | modifier le code]