Kord (Faucongris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Dieux de la Tærre.

Dans l'univers imaginaire de Faucongris (utilisé pour le jeu de rôle Donjons et Dragons), Kord est le dieu suellois de l'Athlétisme, des Exploits physiques, des Tempêtes, de la Lutte, de la Force et du Courage; il fait partie du panthéon par défaut des 3e et 4e éditions du jeu. Son symbole est une étoile à huit pointes composée de lances et de masses.

Histoire éditoriale[modifier | modifier le code]

Règles avancées de Donjons & Dragons, 1ère édition (1977-1988)[modifier | modifier le code]

Kord apparaît pour la première fois dans le supplément World of Greyhawk Fantasy Game Setting de Gary Gygax[1]. Il est ensuite détaillé par Lenard Lakofka dans un article intitulé Gods of the Suel Pantheon paru dans Dragon[2].

Règles avancées de Donjons & Dragons, 2e édition (1989-1999)[modifier | modifier le code]

Kord est l'une des divinités de la campagne de Faucongris décrites dans la boîte From the Ashes[3] et apparaît également dans le supplément Greyhawk: L'Aventure commence (1998)[4]. Dans le supplément Warriors of Heaven[5], il est décrit comme l'une des divinités du Bien que peuvent servir les Célestes.

Donjons & Dragons, édition 3.0 (2000-2002)[modifier | modifier le code]

Kord est l'une des divinités décrites dans le Manuel des Joueurs de cette 3e édition[6]; son rôle dans le décor de campagne de Faucongris est défini dans l'Atlas de Greyhawk[7]. Il apparaît également dans le livre Dieux et Demi-dieux[8].

Donjons & Dragons, édition 3.5 (2003-2007)[modifier | modifier le code]

Kord apparaît toujours dans la liste des dieux du nouveau Manuel des Joueurs[9]. Son clergé est détaillé dans le Codex Divin[10].

Donjons & Dragons, 4e édition (2008-)[modifier | modifier le code]

Kord est à nouveau l'un des dieux décrits dans la nouvelle édition du Manuel des Joueurs[11]; dans cette édition de D&D, le symbole de Kord change pour devenir un poing tenant un éclair, la lame d'une épée à deux mains jaillissant du poing vers le haut. Kord devient dorénavant un dieu non-aligné.

Description[modifier | modifier le code]

Kord est dépeint comme un homme extrêmement musclé avec une barbe rousse et de longs cheveux roux. Il porte une ceinture de combat en cuir de dragon rouge, des gantelets en cuir de dragon blanc et des bottes en cuir de dragon bleu. Au combat, il porte son épée à deux mains Kelmar. Dans les villes, ses adeptes le dépeignent parfois comme un athlète ou un lutteur plus civilisé.

Relations[modifier | modifier le code]

Kord est le fils de Phaulkon et Syrul, et le petit-fils de Lendor. C'est un ennemi des dragons, tout particulièrement des dragons loyaux mauvais. Les titans sont ses hérauts favoris. Ses alliés comptent des Éladrins et d’énormes élémentaires de terre.

Royaume[modifier | modifier le code]

Les suppliants de Kord vivent dans la Halle des Braves sur la première strate d'Ysgard, une grande halle de bois brut où il y a toujours un festin ou une épreuve de lutte en cours.

Dogme[modifier | modifier le code]

“Celui qui est fort et compétent doit guide le faible. La bravoure est la plus grande qualité chez un chef. La couardise ne mérite que le mépris."

Adorateurs[modifier | modifier le code]

Kord est la plus populaire des divinités suelloises et on trouve ses adorateurs dans tous les États barbares de la Péninsule thilonienne, dans le nord des Uleks, en Kéolande, l'Almor, en Ærdie, en Hepmonésie, dans la Jungle d'Amédio, les Îles de Lendore et dans la cité d'Alhaster en Brigandie.

Clergé[modifier | modifier le code]

Jours sacrés, temples et rituels[modifier | modifier le code]

Les temples de Kord le Lutteur sont très répandus chez les Barbares de la Péninsule thilonienne, mais on en trouve également en Alhaster et dans toute la Kéolande. La Halle des Puissants, qui est l'un des temples les plus importants, fut fondé par un jeune clerc originaire du royaume barbare de Vika nommé Yav le Porteur de Lumière; c'est ce même clerc qui finit par devenir le Grand Prêtre de Kord. Incroyablement dévoué à Kord et à ses idéaux, Yav passa la majorité de sa vie à prêcher et à convertir de nombreux hommes et femmes au culte de Kord.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gygax, Gary, World of Greyhawk Fantasy Game Setting (TSR, 1983)
  2. Lenard Lakofka, Gods of the Suel Pantheon, in Dragon n°87 (TSR, 1984)
  3. Carl Sargent, From the Ashes (TSR, 1992)
  4. Moore, Roger E, Greyhawk: L'Aventure commence (TSR, 1998)
  5. Perkins, Christopher, Warriors of Heaven (TSR, 1999)
  6. Tweet, Jonathan, Cook, Monte, Williams, Skip, Manuel des Joueurs (Wizards of the Coast, 2000)
  7. Holian, Gary, Erik Mona, Sean K Reynolds et Frederick Weining, Atlas de Greyhawk (Spellbooks, 2002)
  8. Redman, Rich, Skip Williams et James Wyatt, Dieux et Demi-dieux (Spellbooks, 2002)
  9. Tweet, Jonathan, Cook, Monte, Williams, Skip, Manuel des Joueurs (Spellbooks, 2003)
  10. Noonan, David, Codex Divin (Spellbooks, 2004)
  11. Heinsoo, Rob, Andy Collins et James Wyatt, Manuel des Joueurs (Play Factory, 2008)