Korarchaeota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Korarchaeota, ou Xenarcheota, sont un embranchement (phylum) d'archées thermophiles mis en évidence par l'analyse de séquences d'ARNr 16S[2] à partir d'échantillons environnementaux provenant de sources chaudes du parc national de Yellowstone.

Ces organismes se seraient différentiés assez tôt des Crenarchaeota et des Euryarchaeota, comme le suggèrent des études génétiques[3],[4]. Leur diversité phylogénétique semble avoir été sous-tendue par la dispersion géographique et les différences de températures et de salinité des milieux colonisés[5]. Ils ne sont jamais présents en abondance dans les milieux étudiés jusqu'à présent[5],[6].

Des Korarchaea ont été trouvées dans chacune des six sources chaudes (dans le sens des aiguilles d'une montre en partant d'en haut à gauche : Uzon4, Uzon7, Uzon8, Uzon9, Mut11, Mut13) étudiées dans le Kamtchatka[5].

Une seule espèce a été proposée dans cet embranchement : Candidatus Korarchaeum cryptofilum par Elkins et al., 2008[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Barns, Susan M., Fundyga, R.E., Jeffries, M.W., and Pace, N.R. "Remarkable archaeal diversity detected in a Yellowstone National Park hot spring environment." Proc. Natl. Acad. Sci. USA (1994) 91:1609-1613.
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC38617/
  3. (en) S. M. Barns, C. F. Delwiche, J. D. Palmer et N. R. Pace, « Perspectives on archaeal diversity, thermophily and monophyly from environmental rRNA sequences », Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, vol. 93, no 17,‎ 20 août 1996, p. 9188-9193 (lire en ligne) DOI:10.1073/pnas.93.17.9188 PMID : 8799176
  4. (en) James G. Elkins, Mircea Podar, David E. Graham, Kira S. Makarova, Yuri Wolf, Lennart Randau, Brian P. Hedlund, Céline Brochier-Armanet, Victor Kunin, Iain Anderson, Alla Lapidus, Eugene Goltsman, Kerrie Barry, Eugene V. Koonin, Phil Hugenholtz, Nikos Kyrpides, Gerhard Wanner, Paul Richardson, Martin Keller et Karl O. Stetter, « A korarchaeal genome reveals insights into the evolution of the Archaea », Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, vol. 105, no 23,‎ 10 juin 2008, p. 8102-8107 (lire en ligne) DOI:10.1073/pnas.0801980105 PMID : 18535141
  5. a, b et c (en) Thomas A. Auchtung, Galina Shyndriayeva et Colleen M. Cavanaugh, « 16S rRNA phylogenetic analysis and quantification of Korarchaeota indigenous to the hot springs of Kamchatka, Russia », Extremophiles, vol. 15, no 1,‎ janvier 2011, p. 105-116 (lire en ligne) DOI:10.1007/s00792-010-0340-5 PMID : 21153671
  6. (en) Laila Johanne Reigstad, Steffen Leth Jorgensen et Christa Schleper, « Diversity and abundance of Korarchaeota in terrestrial hot springs of Iceland and Kamchatka », The ISME Journal, vol. 4, no 3,‎ 2010, p. 346-356 (lire en ligne) DOI:10.1038/ismej.2009.126 PMID : 19956276
  7. Référence NCBI : Candidatus Korarchaeum cryptofilum (en)