Konstantinos Koukidis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

37° 58′ 18″ N 23° 43′ 42″ E / 37.9716, 23.7284 ()


Konstantinos Koukidis est un evzone fictif de la Seconde Guerre mondiale. Selon sa légende, au début de l'Occupation, lors de l'arrivée à Athènes de la Wehrmacht le 27 avril 1941, Koukidis, chargé de la garde du drapeau national au sommet de l'Acropole, accepta de remplacer ce drapeau par la Croix gammée comme il en avait reçu l'ordre de sa hiérarchie, mais lorsque les Allemands exigèrent qu'il leur remette le drapeau grec, il refusa, s'enroula du drapeau et se jeta du haut de l'Acropole. Koukidis devint ainsi un héros national, « le gardien héroïque du drapeau de l'Acropole » (ο ήρωας φρουρός της Σημαίας στην Ακρόπολη), conté à des générations d'écoliers.

Il n'existe toutefois aucune preuve documentaire ni aucun témoin de l'existence de Konstantinos Koukidis et de cette histoire, alors qu'en revanche Manólis Glézos et Apóstolos Sántas ont bel et bien dérobé le drapeau nazi le 30 mai 1941 pour le remplacer par l'étendard grec, et le retentissement de cet acte dans la population était réel. Mais Glézos et Sántas étant de gauche, la Grèce conservatrice d'après-guerre ne pouvait en faire des héros : selon Yannis Mylonas, historien au Musée de la Guerre d’Athènes et auteur d'un livre sur les Evzones, le mythe de l'evzone fictif fut inventé de toutes pièces pour remplir ce rôle[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir sur [1].