Kongmin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le roi Kongmin
(Buyantumur en mongol)
King Kongmin of Koryo.jpg

Hangeul 공민왕
Hanja 恭愍王
Romanisation révisée Gongmin wang
McCune-Reischauer Kongmin wang

Kongmin (1330-1374) est un des plus grands rois du royaume de Koryo en Corée. Il s'est aussi adonné à la peinture.

À sa naissance, Koryo était un état vassal de l'empire mongol des Yuan. Entre 12 et 22 ans, il passa dix ans à la cour des Yuan en tant qu'otage. Après son mariage avec la princesse mongole Noguk, il est installé sur le trône de Koryo en 1351. Il entame immédiatement une politique anti-mongole, reconquiert les territoires du Nord avec l'aides des généraux Yi Seong-gye et Choi Young et fait face aux incursions des Turbans rouges.

Cependant, sa femme meurt en 1365 et il perd son soutien. Il s'oriente dès lors plus intensément vers le bouddhisme et passe sous l'influence du moine Shin Don. Il tente de lancer des réformes et de faire libérer les esclaves mais se heurte à la résistance de l'aristocratie. Il est assassiné par ses gardes du corps en 1374. Son tombeau a été classé en tant que trésor national de Corée du Nord no 123.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Peintures de Kongmin :
La chasse dans les montagnes Célestes
(천산대렵도)
Portrait de
Yeom Je-shin

(1370)