Komatiite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Échantillon de komatiite.

La komatiite est une roche volcanique ultramafique (ou ultrabasique) à olivine et pyroxène. Elle tient son nom de la rivière Komati, en Afrique du Sud, où elle est particulièrement visible. Leur formation implique un taux de fusion partielle pouvant atteindre 50 % avec des températures de fusion de l'ordre de 1600-1650°C (contrairement aux 1250-1350°C des basaltes actuels). Elle est caractérisée par une grande richesse en magnésium MgO (18 à 35 % soit trois à quatre fois plus qu'un basalte classique, qui en contient moins de 10 %), qui est un élément compatible (c'est-à-dire qui se concentre préférentiellement dans une phase solide suite à une fusion partielle) donc signe également un taux de fusion importante.

Sur Terre, les komatiites sont très rares et essentiellement limités aux roches d'âge archéen. La plupart sont vieilles de plus de deux milliards d'années et on ne connaît en raison de leur âge que des komatiites métamorphisées (en toute rigueur des métakomatiites). Le témoin le plus jeune de komatiite est d'âge phanérozoïque et se trouve sur le plateau océanique des Caraïbes sur l'île Gorgona en Colombie.

Les komatiites contiennent des olivines spinifex (minéraux en forme de baguettes), témoins d'une cristallisation extrêmement rapide.

Sur Mars, le rover Spirit en découvrit de probables dans le cratère Gusev.

Liens externes[modifier | modifier le code]