Kom (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la langue kom. Pour le peuple kom, voir Kom (peuple).
Kom
Pays Cameroun
Nombre de locuteurs 233 000 (2005)
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 nic[1]
ISO 639-3 bkm
IETF bkm
Échantillon
(L’histoire d’une mère et d’un oiseau dans Kimbi 2005)

Fɨ̀tɨtɨ fɨ nà wayn ɨlvɨ̀ ŋeyn fɨ̀nyuyn fɨ.

Na nà wayn ɨlvɨ læ meyn nà sɨ ghɨ boŋ ìsɨ i ingœ kayntɨ kfɨl kɨ kfɨl, isɨ chem. a nse fɨyuyn fɨ boŋ ndu tò’. Ɨlvɨ to’nɨ læ chem. ghelɨ nà sɨ fvɨ nɨ̀ ngœ̀ sɨ̀ àŋena se’ tò a nà wayn vzɨ ɨ kelɨ wi ngœ̀ . Wu kumtɨ ngò’sɨ̀ ɨ se’ tò’ sɨ ɨbuyn, ɨlvɨ kfinɨ læ kfeyn ghelɨ nà sɨ se’ cho’ akuyn, kœ̀ àbo’.

Le kom est une langues des Grassfields parlée par les Koms au Cameroun. C’est une langue à tons et à classe nominale. 233 000 personnes parlent le kom en 2005[2].

Écriture[modifier | modifier le code]

Le kom est transcrit avec l’alphabet latin, des lettres supplémentaires et les règles orthographiques de l’Alphabet général des langues camerounaises. Un guide orthographique a été publié par l’équipe de SIL International du Cameroun en 1984, et rééditée en 1992.

Alphabet
A Æ B CH D E F G GH I Ɨ J ʼ K L M N NY Ŋ O Œ S T U UE V W Y Z
a æ b ch d e f g gh i ɨ j ʼ k l m n ny ŋ o œ s t u ue v w y z

Le ton haut n’est pas indiqué, seuls les tons tombant et bas sont indiqués dans l’orthographe[3] :

  • l’accent circomflexe pour le ton tombant ;
  • l’accent grave pour le ton bas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. code générique
  2. Kom, dans Lewis 2009.
  3. Kimbi 2005.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]