Kock (Pologne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kock
Blason de Kock
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Voïvodie Lublin
Powiat Lubartów
Gmina Kock
Code postal 21-150
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 81
Immatriculation LLB
Démographie
Population 3 412 hab. (2013)
Densité 203 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 39′ N 22° 27′ E / 51.65, 22.4551° 39′ Nord 22° 27′ Est / 51.65, 22.45  
Superficie 1 678 ha = 16,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Kock

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Kock
Liens
Site web http://www.kock.pl/

Kock (en allemand : Kotzk) est une ville de la voïvodie de Lublin, dans le sud-est de la Pologne à environ 45km de Lublin. Elle est le chef-lieu de la gmina de Kock, dans le powiat de Lubartów. Sa population s'élevait à 3 412 habitants en 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'existence de Kock est mentionnée dans des écrits du 12e siècle, et elle a acquis le rang de ville en 1417, par une charte accordée par le roi de Pologne Ladislas II Jagellon. Aux 16e et 17e siècles, elle fut un important foyer régional de la réforme protestante.

Kock fut le théâtre de plusieurs évèmements militaires importants dans l'histoire de la Pologne moderne. En 1809, une bataille y eut lieu entre les troupes polonaises et napoléoniennes, menées par le colonel Berek Joselewicz, et les troupes autrichiennes qui emportèrent la bataille. D'autres batailles y eurent lieu pendant les insurrections nationales de 1831 et 1863, puis pendant la guerre soviéto-polonaise de 1920. Enfin, du 2 au 6 octobre 1939 (i.e. après la chute de Varsovie), s'y déroula la dernière bataille menée par l'armée polonaise contre les envahisseurs allemands.

Une importante communauté juive fut présente à Kock depuis le 17e siècle jusqu'au début de la seconde guerre mondiale, ou elle comptait environ 2200 membres. L'énorme majorité d'entre eux furent exterminés par les nazis, sur place ou dans des camps, notamment à Treblinka. Parmi les personnes célèbres de Kock on compte le rebbe (grand rabbin hassidique) Menachem Mendel, qui y vécut de 1829 à sa mort en 1859.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

"La maison à la tourelle", dans "Les retours de la mémoire", Halla Krall, éd. Albin Michel, 1993.

Lien externe[modifier | modifier le code]