Kobus leche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cobe de Lechwe (Kobus leche) est une espèce d'antilope du Delta de l'Okavango.

Description[modifier | modifier le code]

Le cobe de Lechwe est une magnifique antilope, le mâle est assez massif et présente un arrière-train surélevé. Les mâles adultes présente une taille de corps comprise entre 1,5 et 1,8 m de long ; les femelles sont plus petite entre 1,3 et 1,6 m de longueur. Sa queue est petite entre 35 et 45 cm. La hauteur au garrot varie de 95 à 110 cm pour les mâles, contre 85 à 100 cm pour les femelles. Le poids des mâles varient entre 80 et 120 kg maximum (100 en moyenne), tandis que celui des femelles varient entre 50 et 90 kg (70 en moyenne), les femelles sont toujours plus minces. Seul le mâle dispose de longues cornes annelées et de forme caractéristique de 50 à 90 cm qu'il utilise pour se défendre contre ses prédateurs.

Les cobes de Lechwe ont leurs sabots longs, pointus et écartés, ainsi qu'une abondante sécrétion cutanée huileuse qui enduit leurs poils, c'est une adaptation à la vie semi-aquatique[1]. Ils nagent avec aisance et endurance dans l'eau et peuvent s’immerger complètement s’ils sont menacés ; ils ne laissent alors apparaître que leurs narines. Méfiants, ils restent près des points d'eau pour s'y réfugier et plonger en cas de danger[2]. Si il ne court pas très vite sur terrain sec (30 à 40 km/h) à cause de ses sabots, qui sont mieux adaptés aux terrains humides ou il est plus alaise pour fuir rapidement (environ 50 à 60 km/h en pointe). Les cobes de Lechwe peuvent aussi faire des bonds assez impressionnants de 2 mètres de hauteur[3] et 6 mètres de longueur.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Cette antilope se nourrit d'herbes et de plantes aquatiques y compris celles qui, après les avoir piétinées, poussent dans l’eau.

Comportement[modifier | modifier le code]

Le Cobe de Lechwe est sédentaire, l’essentiel de son activité ayant lieu tôt le matin ou en fin de journée (à la fraîcheur). Il est très sociable puisqu’il vit en groupes constitués de quelques dizaines à quelques centaines de mâles et de femelles. Il est capable de pousser des grognements saccadés et des sifflements.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Les accouplements et les mises bas peuvent avoir lieu toute l’année. Quand le mâle est en rut, il occupe un lieu surélevé pour bien être vu des femelles et de ses rivaux ; Il va alors passer son temps à attirer les femelles et à repousser les mâles. Les cornes annelées servent alors aux combats qui établissent la hiérarchie entre mâles. Ces combats sont surtout rituels et peu violents. Le mâle le plus fort choisit ses femelles qui constituent alors son harem.
La femelle donne naissance à un petit après 7 mois ½ environ de gestation. Quand il naît, le petit pèse environ 5 kg. Il reste caché dans les hautes herbes en l'absence des adultes. L’allaitement, qui a lieu le matin et le soir, dure 4 mois. La maturité sexuelle du Cobe de Lechwe est atteinte à 2 ans ½ pour le mâle et à 18 mois pour la femelle.

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Le Cobe de Lechwe se rencontre au sud-est du Zaïre, en Zambie, au nord du Botswana, au nord-est de la Namibie et au sud-est de l’Angola.

Il fréquente les bords marécageux des lacs et des rivières.

Menaces[modifier | modifier le code]

Durant la saison sèche, il a de nombreux prédateurs: lions, léopards, guépards, lycaons, hyènes, pythons et même, pour les jeunes qui sont les plus fragiles, chacals et rapaces. Les crocodiles aussi, mais seulement pendant la saison des pluies ou les lacs et les marais sont abondants. Malgré tous ces prédateurs naturels, l’Homme reste le seul responsable du carnage et, de là, des réductions d’effectifs: on estime qu’en 1930, il y avait un million de Cobes de Lechwe, aujourd’hui, il n’en resterait plus que 98 000.

Captivité[modifier | modifier le code]

Il est présent dans de nombreux zoos, ou il se reproduit et s'élève assez facilement.

Il y a de nombreux cobes de lechwe en France; dans les parcs de Sigean, Thoiry, Fréjus, Amnéville, Planète Sauvage, Reynou, African Safari, Beauval, safari de Peaugres...présentés en semi-liberté, dans le cadre d'une plaine africaine.

Longévité[modifier | modifier le code]

10 à 15 ans dans la nature, jusqu'à 20 ans en captivité.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Il existe 4 sous-espèces dont 1 qui est éteinte:

  • Kobus leche leche ou le Lechwe rouge que l'on rencontre au nord-ouest de la Zambie, en République Démocratique du Congo, en Angola et au Botswana ;
  • Kobus leche kafuensis ou le Lechwe de la Kafue que l'on rencontre dans la plaine de la Kafue ;
  • Kobus leche smithemani ou le Lechwe noir que l'on rencontre dans le bassin du Bangweulu en Zambie ;
  • Kobus leche robertsi, éteinte.

Photographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Cobe de Mrs Gray

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]