Kobol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir COBOL.

Kobol est une planète imaginaire, appartenant à l'univers des séries télévisées Galactica et Battlestar Galactica.

Kobol est l'anagramme de Kolob, planète à proximité du trône de Dieu dans le Livre d'Abraham, texte sacré chez les mormons. Cela vient du fait que le producteur de la série Galactica, Glen A. Larson, était lui-même mormon. De plus, Kobol désigne le paradis dans l'ancienne religion perse.

Dans les deux séries Galactica et Battlestar Galactica, Kobol est la planète-mère de l'Humanité, d'où viennent tous les habitants de la Terre et des Douze Colonies de Kobol.

Le nom de Kobol fait aussi penser au langage de programmation COBOL, langage de pointe en 1978 mais devenu dépassé en 2003. Le parallèle avec les deux versions de la série est flagrant  : le vaisseau Galactica, au meilleur de sa forme en 1978, devenu un musée spatial en 2003 avec ses téléphones à cordon ; les anciens modèles de Cylons (joués par des acteurs en armure) remplacés par des robots en images de synthèse etc.

Galactica (1978)[modifier | modifier le code]

Dans cette série, Kobol tourne autour d'une étoile variable. Pour des raisons diverses (comme la surpopulation et la nature variable de l'étoile), les 13 tribus humaines qui vivaient sur Kobol (et avaient développé une technologie spatiale) quittèrent la planète. Douze d'entre elles colonisèrent les futures Douze Colonies de Kobol, tandis que la 13e s'en alla seule vers une planète appelée la Terre. On y trouve des ruines égyptiennes ainsi qu'une ville nommée Eden.

Battlestar Galactica 2003[modifier | modifier le code]

Dans BSG-2003, Kobol est une planète comme la Terre, couverte d'océans, de continents, de forêts de résineux et de montagnes. C'est une planète mentionnée dans la religion coloniale. Les Rouleaux Sacrés disent qu'il y a longtemps, les humains, répartis en 13 tribus, vivaient sur Kobol, gouvernés par les Dieux. Mais un jour, il y a 2000 ans, il y eut ce que la religion coloniale appela l'Exode. Douze des tribus quittèrent Kobol pour s'installer sur douze planètes d'un autre système planétaire, qui allaient devenir un jour les Douze Colonies de Kobol. La 13e, quant à elle, entreprit un long voyage qui la mena vers une lointaine et mythique planète, la Terre.

Pour beaucoup de Coloniaux, il s'agissait d'une simple légende, jusqu'à ce que deux Rapaces découvrent la planète Kobol par hasard. Conformément aux Écritures, les ruines d'une ville de type gréco-romaine s'y trouvait. Une expédition fut envoyée pour explorer les ruines (composée entre autres de Gaïus Baltar et de Galen Tyrol), mais elle fut prise dans une embuscade des Cylons, qui fit plusieurs victimes (la religion coloniale mentionne que chaque retour sur Kobol provoque des pertes humaines). Cependant, une équipe composée de William Adama, de Laura Roslin, de Lee Adama, de Kara Thrace et d'autres soldats retrouva la mythique Tombe d'Athéna, où ils découvrirent une carte du ciel prise depuis la Terre, où se trouve le zodiaque et la Nébuleuse de la Lagune, ce qui leur donne des indications pour retrouver la Terre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]