Ko Samui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ko Samui
เกาะสมุย
Situation de Ko Samui dans la province de Surat Thani
Situation de Ko Samui dans la province de Surat Thani
Géographie
Pays Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Localisation Golfe de Thaïlande
Coordonnées 9° 18′ 03″ N 100° 00′ 00″ E / 9.3009, 100.00019° 18′ 03″ N 100° 00′ 00″ E / 9.3009, 100.0001  
Superficie 252 km2
Point culminant 635 m
Administration
Province Surat Thani
Démographie
Population 52 492 hab.
Densité 208.3
Plus grande ville Nathon
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+7

Géolocalisation sur la carte : Thaïlande (relief)

(Voir situation sur carte : Thaïlande (relief))
Ko Samui
Ko Samui
Île de Thaïlande

Ko Samui (en thaï : เกาะสมุย), Koh Samui ou simplement Samui est une île du golfe de Thaïlande située dans la partie sud de l'isthme de Kra et appartenant à la province de Surat Thani.

Située à environ 25 km des côtes, elle est la deuxième plus grande île de Thaïlande, avec une superficie de 228 km² et une population de 45 873 habitants en 2004. Elle jouit de nombreuses ressources naturelles touristiques : plages de sable blanc, coraux et cocotiers.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lever de soleil sur une plage

L'île est située dans le golfe de Thaïlande, à environ 35 km au nord-est de la ville de Surat Thani, au centre d'un petit archipel de 85 îlots dont 6 sont habités, qui composent le parc national de Mu Ko Ang Thong (les îles du bol d'or). Ko Pha Ngan, également très touristique, se trouve quelques kilomètres plus au nord.

Ko Samui a une forme massive de (25 km x 21 km), plutôt circulaire. Son centre, qui culmine à 656 mètres, est couvert d'une hostile jungle de montagne. Les plaines sont reliées par une unique route de 51km qui suit essentiellement la côte.

La ville principale est Nathon, un port de pêche et de transport entre les différentes îles, situé sur la côte sud-ouest de Samui. C'est également le siège de l'administration locale, et le cœur économique de l'île.

Le nom de chacune des plages principales de l'île est désormais liée à une ville propre, à cause de l'implantation de nombreux hôtels, restaurants et boîte de nuits ces dernières décennies.

Histoire[modifier | modifier le code]

Surnommée la « perle de la mer de Chine », l'île n'a connu qu'un développement assez tardif. Elle était probablement inhabitée jusqu'au VIe siècle puis colonisée par des pêcheurs de Malaisie et du sud de la Chine[1]. Elle apparaît sur des cartes chinoises de 1687 sous le nom de Pulo Cornam. Le nom actuel de Samui reste mystérieux. Il provient peut-être du nom d'un des arbres locaux, mui, ou du mot chinois saboei, qui signifie "port sûr". Ko est un mot thaï signifiant "île". Jusqu'à la fin du XXe siècle, Ko Samui était une communauté de pêcheurs, autosuffisante et isolée, qui n'établissait que peu de contacts avec la Thaïlande. Elle ne possédait que des routes en terre jusqu'à la fin des années 1980 et l'arrivée des premiers touristes, et la traversée des 15km de l'île demandait une journée de marche à travers la jungle des montagnes.

Administration[modifier | modifier le code]

Ko Samui est un district (amphoe) de la province de Surat Thani, subdivisé en sept sous-districts (tambon). L'île entière est une municipalité (thesaban mueang). Le district couvre toute l'île ainsi que l'archipel Ang Thong et quelques îles alentour.

  1. Ang Thong
  2. Lipa Noi
  3. Taling Ngam
  4. Na Mueang
  5. Maret
  6. Bo Phut
  7. Mae Nam
Carte des Tambon

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité traditionnelle est la pêche et l'exploitation du caoutchouc et des quelque 4 millions de cocotiers qui produisent le coprah.

L'industrie du tourisme est désormais son activité économique principale. Ses magnifiques plages ont attiré un flot de touristes dès les années 1970, initialement de style hippies, quand les liaisons avec le continent étaient difficiles. La construction de son propre aéroport international dans les années 1990 a permis de relier l'île au reste de l'Asie par des vols quotidiens vers Bangkok, Hong Kong ou Singapour. Mais la croissance et la prospérité économique de l'île bouleversèrent la culture et l'environnement de Ko Samui, et furent source de conflit entre les autochtones et les immigrés du reste de la Thaïlande et des pays étrangers[2]. D'autre part, l'arrivée massive de nouveaux touristes provoqua une inflation du prix des terrains et un début de construction sur les sites naturels. Preuve de l'émergence de Samui sur la liste des destinations touristiques d'envergure, le Queen Victoria (paquebot de plus de 2000 passagers), fit escale sur l'île lors de son tour du monde de 2008[3].

La construction d'un accès stable au haut débit ces dernières années a également fait de l'île un site d'implantation potentiel pour les entreprises informatiques, qui tendent à diversifier l'économie locale. De plus, son climat et son accessibilité la rendent particulièrement attractive pour les investisseurs étrangers.

Transports[modifier | modifier le code]

Plusieurs ferrys relient Samui au continent. Des bus publics desservent l'île. Les songthaew (bus-camionnettes proches des tuk-tuk) circulent sur la route côtière, et des taxis privés sont disponibles à travers l'île bien que ceux-ci soient critiqués pour leur manque de fiabilité (compteurs kilométriques et surcharge).

L'aéroport international de Ko Samui (USM) est un aéroport privé à l'origine construit par Bangkok Airways, qui est toujours l'opérateur principal et qui fut pendant longtemps le seul à proposer la liaison entre l'île et la Thaïlande. L'aéroport est également desservi par la Thai Airways International. Il ne dispose pas de bâtiments réels à disposition des passagers, hormis la boutique de souvenirs. Il possède deux terminaux : l'un pour les vols domestiques, l'autre pour les trajets internationaux.

L'aéroport est situé près de l'embarcadère du Big Bouddha d'où les ferries partent vers Ko Pha Ngan. Des ferries rapides pour Koh Tao et Chumphon partent de l'embarcadère de Maenam, à 6km environ au nord-ouest de l'aéroport.

Statistiques de l'aéroport international de Ko Samui
Année Vols Passagers à l'arrivée Passagers au départ Passagers totaux
2005[4] 15 818 584 023 621 313 1 205 336
2006[5] 18 762 689 063 711 196 1 400 259
2007[6] 15 783 577 600 611 554 1 189 154
2008[7] 17 707 673 851 691 283 1 365 439
Source: Thailand's Department of Civil Aviation

Accidents[modifier | modifier le code]

Hôpitaux[modifier | modifier le code]

Il y a quatre hôpitaux privés internationaux à Samui :

  • Samui International Hospital sur la Beach Road au nord de Chaweng
  • Thai International sur la Lake Road à Chaweng
  • Bandon Hospital sur la route côtière
  • Bangkok Samui Hospital à Chaweng Noi

L'hôpital public se situe à Nathon. Il y a également de nombreuses cliniques et pharmacies, surtout à Chaweng.

Climat[modifier | modifier le code]

Situant dans la province de Surat Thani, Samui a essentiellement deux saisons : chaude tropicale l'essentiel de l'année, avec une brève saison des pluies. Contrairement à Phuket et la majeure partie du sud de la Thaïlande, qui a une saison humide de six mois entre mai et novembre, le climat de l'île est relativement sec durant l'année, avec une saison des pluies en novembre[10]. Le reste de l'année, les averses durent peu de temps.

Relevé météorologique de Ko Samui, Thaïlande
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 24,1 25 25,6 26,1 25,8 25,5 25,1 25,1 24,8 24,4 24,1 23,9 23,9
Température maximale moyenne (°C) 29 29,5 30,7 32,1 32,6 32,2 32 31,9 31,6 30,5 29,5 29,1 32,6
Précipitations (mm) 137,8 57,8 77,8 76,6 146,5 112,7 122,8 118,7 116,8 290,2 489,6 209,1 1 956,4
Source : World Weather Information Service: Ko Samui, Thailand[11]

Culture[modifier | modifier le code]

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Bien que l'île se situe au sud de la Thaïlande, où l'islam a la plus forte influence, les autochtones, appelés "Chao Samui", sont surtout bouddhistes. Autrefois, la plupart d'entre eux vivaient de la récolte de la noix de coco. Désormais la plupart des emplois sont liés au tourisme. De nombreux habitants ont profité de l'essor touristique de l'île pour vendre des terres qu'ils possédaient depuis des décennies. En conséquence du développement économique de Samui, beaucoup de sino-thaï sont venus à Samui depuis Bangkok. La plupart des ouvriers nécessaires à la croissance de l'île proviennent de la région la plus pauvre du nord-est de la Thaïlande.

Le sud de la Thaïlande est un melting pot de bouddhistes, sinothaï, musulmans... Mais Ko Samui ne semble pas souffrir des tensions religieuses entre les communautés qui dans l'ensemble cohabitent pacifiquement. Hors des zones touristiques, la langue thaïe (dialecte du Sud) est largement parlée.

Ko Samui est une destination populaire pour les personnes âgées et de nombreux retraités y vivent, en raison probablement du climat, des paysages et de la qualité de vie de l'île.

Évènements et festivals[modifier | modifier le code]

  • Le Festival de Combats de Taureaux est l'un des festivals les plus célèbres de l'île, organisé lors d'occasions spéciales comme les fêtes de fin d'année ou Songkran. La saison diffère en fonction de coutumes anciennes et de cérémonies. Le taureau est richement orné. Avant le combat qui dure deux rounds, les moines l'aspergent d'eau bénite. Traditionnellement, le propriétaire du vainqueur remporte une somme d'argent.
  • Le Festival du Village de Pêcheurs est un festival de cinq jours autour de la musique, des festivité et de la nourriture locale. La musique est jouée par des artistes célèbres et des tentes vendent des spécialités des hôtels voisins à des prix abordables.
  • La Régate de Samui est organisée tous les ans depuis 2002. Elle est connue à l'international et les compétiteurs viennent autant de la Thaïlande que de l'Australie, de Singapour, du Japon ou de Chine.

Cuisine locale[modifier | modifier le code]

En général, la nourriture du sud de la Thaïlande est connue pour sa teneur en piment. L'essentiel de la cuisine locale provient des cuisines malaise, indonésienne et indienne. Les plats favoris incluent un curry indien (Massaman curry), des nouilles de riz dans une sauce de poisson au curry (khanom jeen) et du poulet biryani. Comme dans le reste de la province de Surat Thani, les plats locaux sont les œufs saumurés et le rambutan.

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

  • Chaweng : La plage la plus populaire de Koh Samui est une grande plage de sable blanc de plus de 7 km de long, elle est aussi la plage la plus jolie de l'île du fait du peu de profondeur de l'eau. Chaweng est bordée d'hôtels donnant directement sur la plage, de boutiques, échoppes et restaurants.
  • Lamai est la deuxième plage la plus fréquentée de Koh Samui, les plages étant plus sauvages et plus calmes que Chaweng, idéal pour plus de tranquillité.
  • Nathon est le port d'embarcation de Koh Samui en direction de Surat Thani, ville peu animée.
  • Green Mango est le soi de Chaweng bordé de nombreux bars s'animant à la tombée de la nuit
  • Big Bouddha (Wat Phra Yai) : une statue de Bouddha assis, couverte d'or. Elle mesure 12 mètres de haut. Ce temple se trouve au nord de l'ile.
  • Les rochers de Grand-père et de Grand-mère (Hin Ta et Hin Yai) : des rochers en forme d'organes génitaux masculin et féminin.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Joe Bindloss, Steven Martin, Wendy Taylor, Thailand's Islands and Beaches, Lonely Planet (ISBN 978-1-74059-500-1), p. 199
  2. Danger in paradise Guardian Online. Accessed April 16, 2006.
  3. 2008 Pathway to the Explorers World Cruise
  4. (en) « Samui Airport 2005 Statistics », Thai Department of Civil Aviation
  5. (en) « Samui Airport 2006 Statistics », Thai Department of Civil Aviation
  6. (en) « Samui Airport 2007 Statistics », Thai Department of Civil Aviation
  7. (en) « Samui Airport 2008 Statistics », Thai Department of Civil Aviation
  8. (en) « ACCIDENT DETAILS », Plane Crash Info (consulté le 4 August 2009)
  9. (en) « Fatalities reported as Bangkok Airways ATR 72-500 skids off runway », Flight Global (consulté le 4 August 2009)
  10. http://www.travelfish.org/weather_fish.php
  11. (en) « Climatological Information for Ko Samui, Thailand », World Weather Information Service (consulté le 2009-12-05)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]