Kiyohime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kiyohime par Tsukioka Yoshitoshi

Selon le folklore japonais[1], Kiyohime (清姫?) (ou Kiyo) était la fille (ou la veuve) d'un chef de village ou d'un seigneur nommé Shōji, sur le bord de la rivière Hidaka.

L'histoire[modifier | modifier le code]

Un prêtre itinérant appelé Anchin tombe amoureux de la belle Kiyohime. Cette passion ne durant pas, il décide de poursuivre son chemin. Devant ce changement de comportement Kiyohime conçoit amertume et rage envers Anchin, se lance à sa poursuite et fini par le rattraper au bord de la rivière Hidaka. Anchin requiert alors l'assistance du passeur en lui demandant de ne pas laisser Kiyohime emprunter son embarcation. Lorsqu'elle constate qu'Anchin lui échappe, Kiyohime tente de traverser la rivière à la nage. Sa colère est si intense que, pendant la traversée, elle se transforme en un énorme serpent. Lorsque Anchin voit cela, il se réfugie au Dōjōji, cherchant secours auprès des prêtres présents qui tente de le dissimuler sous la cloche du temple. Toutefois, le serpent Kiyohime le sent et s'enroule autour de la cloche. Avec sa queue, il en frappe plusieurs fois les flancs, puis crache du feu, faisant fondre la cloche et tuant Anchin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ce conte, qui date de l'époque Heian, figure dans le Konjaku monogatari shū, sous un titre pouvant se traduire par « Comment un prêtre du Dōjōji dans la province de Kii copia le Sūtra du Lotus et sauva les serpents ».